Société › Société

Douala accueille un atelier des journalistes sur la paix du 26 au 28 novembre

Organisé par le Centre des Nations Unies pour les Droits de l’Homme et la Démocratie en Afrique centrale et le Bureau régional des Nations Unies pour l’Afrique centrale basé à Libreville

Le Centre des Nations Unies pour les Droits de l’Homme et la Démocratie en Afrique centrale (CNUDHD-AC) et le Bureau régional des Nations Unies pour l’Afrique centrale (UNOCA) basé à Libreville (Gabon), organisent un atelier sous-régionale sur l’éducation à la paix et aux droits de l’homme à l’intention des professionnels de l’information, du 26 au 28 novembre 2013 à Douala, la capitale économique du Cameroun, selon un communiqué de l’UNOCA parvenu mercredi à l’AGP. Une trentaine de journalistes de 9 pays (Burundi, Cameroun, République Centrafricaine, Congo, Gabon, Guinée équatoriale, République démocratique du Congo, Rwanda, et Tchad) y sont attendus.

L’activité, qui bénéficie de l’appui technique de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC), permettra aux participants d’accroître leur niveau de compréhension des normes et principes régionaux et internationaux en matière de droits de l’homme. Ils seront également sensibilisés sur les enjeux et les mécanismes de prévention et de gestion des conflits en Afrique centrale. Par ailleurs, dans une approche interactive, ils débattront de leur rôle dans la promotion des droits de l’homme, de la paix et de la démocratie. De même, ils partageront leurs expériences dans le domaine de la couverture des sujets relatifs à ces valeurs et évoqueront leur implication éventuelle dans les reportages dans les pays en situation de crise politique ou de conflit.

Les questions liées au respect de l’éthique et de la déontologie professionnelle seront aussi abordées au cours de cette session. Elle sera animée, entre autres, par des spécialistes et experts du Haut-commissariat aux Droits de l’Homme, de l’UNOCA, de la CEEAC, de l’Institut des Relations Internationales du Cameroun (IRIC), etc.
Le Représentant spécial du Secrétaire général des Nations Unies pour l’Afrique centrale et Chef de l’UNOCA, M. Abou Moussa, le Représentant régional de la Haut-commissaire des Nations Unies aux Droits de l’Homme, M. Ahowanou Agbessi et le Ministre camerounais de la Communication, M. Issa Tchiroma Bakary, présideront la cérémonie d’ouverture de cet événement. Le Secrétariat général de la CEEAC y a été également convié.

Le Bureau Régional des Nations Unies pour L’Afrique Centrale (UNOCA) à Libreville
UNOCA )/n
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut