› Eco et Business

Douala: la sécurité au travail au centre d’un congrès en octobre

Lesdites assises se tiendront du 05 au 07 octobre 2016 à Douala sous le thème «Enjeux et défis de la sécurité et santé au travail pour les pays en voie d’émergence»

Le deuxième congrès de la Société camerounaise de sécurité et santé au travail (2e COSST) se tiendra du 05 au 07 octobre 2016 à Douala, cité économique camerounaise, sur le thème : «Enjeux et défis de la sécurité et santé au travail pour les pays en voie d’émergence».

Les assises seront organisées avec l’appui des ministères du Travail et de la Sécurité sociale et de la Santé publique. Elles intéressent les acteurs de la prévention, les partenaires sociaux et institutionnels intervenant dans les domaines couverts par les différents sous thèmes du congrès que sont : la sécurité et santé au travail et la protection sociale dans l’économie informelle ; la sécurité et santé dans le travail des enfants ; la pratique de la santé au travail dans les PED: aspect règlementaires, techniques et financier ; la prévention et gestion des risques professionnels ; les accidents et les maladies professionnelles (TMS et autres): diagnostic, déclaration et réparation ; la couverture sanitaire des travailleurs (assurance maladie, mutuelle et autres) ; la sécurité et santé au travail dans l’utilisation des produits chimiques ; la Responsabilité sociétale des entreprises ; le renforcement de capacité des ressources humaines en SST (éducation et formation) ; les problèmes psychosociaux émergeants dans le monde du travail (stress, tabac, alcool, drogue, VIH SIDA, violence).

Selon la direction de cette instance, la protection sociale est un outil privilégié pour atteindre les Objectifs du développement durable (ODD). Elle reconnait «les efforts entrepris par l’Organisation internationale du travail (OIT), pour promouvoir le développement de la prévention et de la protection sociale», mais souligne sur son site que néanmoins, «la couverture des travailleurs du secteur formel reste très insuffisante et celle de l’économie informel est inexistante ou embryonnaire dans la plupart des pays en développement.

La population couverte représente moins de 50% de la population active et l’exécution des prestations sociale rencontre encore de nombreuses difficultés. Le volet sécurité et santé au travail qui piétine, contribue à ralentir le développement et à aggraver la pauvreté.».

A travers le ce 2e congrès, la SCSST entend «promouvoir la mise en place des programmes particulièrement orientés vers les objectifs stratégiques de l’émergence et de croissance économique dans les PED», est-il indiqué sur le site.


scsst.cm)/n


À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé