Société › Société

Douala: Le Chinois décédé à l’hôpital Laquintinie n’avait pas Ebola

Selon des données présentées par la presse locale, M. Ziang, ingénieur mécanicien âgé de 49 ans souffrait d’une hépatite B. Il est décédé dimanche

M. Ziang, ingénieur mécanicien chinois âgé de 49 ans, interné à l’hôpital Laquintinie en fin de semaine dernière avec, entre autres symptômes, une forte fièvre n’avait pas la fièvre due au virus Ebola. C’est en tout cas l’affirmation que soutiennent les pouvoirs publics et le quotidien Cameroon Tribune dans son édition du lundi 11 août 2014. Selon les données présentées par CT et fournies par une source hospitalière, M. Ziang, qui est malheureusement décédé dimanche, souffrait d’une «hépatite fulminante de type B avec syndrome hémorragique découverte suite à des examens et analyses en laboratoire». Il aurait rendu l’âme au moment où les responsables de l’hôpital s’apprêtaient à le transférer à Yaoundé pour y subir une dialyse après le constat d’une insuffisance rénale sur le patient.

Le quotidien gouvernemental n’apporte pas plus de précisions sur l’identité de cet expatrié, tout juste, indique CT, qu’il s’agit d’un «Chinois vivant à Douala depuis longtemps» et dont «le dernier voyage au Cameroun remonte à six mois».

Cité dans le quotidien privé Le Jour, le délégué régional de la Santé publique pour le Littoral, Martin Yamba Beyas, demande aux journalistes de ne pas «jeter en pâture toute personne fiévreuse» face à cette maladie dont le Cameroun n’enregistre encore aucun cas suspect réel. «Des réunions se tiennent tous les jours et des rapports sont transmis chaque semaine à la hiérarchie», rassure-t-il. Le responsable de l’hôpital, cité par la radio publique nationale ce lundi, assure que la structure qu’il dirige n’a encore accueilli aucun malade souffrant de la fièvre Ebola.

Les pouvoirs publics démentent ainsi la rumeur qui s’est répandue via les SMS et les réseaux sociaux le week-end, faisant état de la présence d’un premier cas de fièvre Ebola dans la capitale économique du Cameroun. A la CRTV ce 11 août, le ministre de la Santé publique, André Mama Fouda, a demandé aux propagateurs de ce type de rumeurs, de ne pas perturber « la quiétude des Camerounais » et d’éviter de s’enflammer.

Les reponsables de l’hôpital Laquintinie réfutent avoir reçu un patient souffrant de la fièvre Ebola
Droits réservés)/n


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top