Société › Société

Douala: le préfet du Wouri procède à la fermeture de sept agences de transport

L’opération menée mardi se situe dans le cadre de la lutte contre le désordre urbain et la protection civile dans la métropole économique camerounaise

Sept agences de voyage ont été scellées mardi, 08 septembre 2015, à Douala. L’opération, conduite par le préfet du département du Wouri, Naseri Paul Bea, rentre dans le cadre de la lutte contre le désordre urbain et la protection civile. Il leur est reproché d’être installées à des endroits interdits. D’autant plus que, selon le préfet, ces agences de transport ont reçu deux fois de suite des sommations sans pour autant obtempérer.

Première escale, feu rouge Bessengue, dans l’arrondissement de Douala 1er, où deux agences étaient concernées. Les passagers disposant d’un ticket de voyage et qui attendaient le départ ont été priés d’aller voir ailleurs. Les responsables, selon les autorités présentes, n’ont pas respecté les consignes à eux données, d’où la fermeture.

Puis le cap est mis sur Deido, où deux autres structures de transport très connues sont dans le collimateur. Elles subissent le même sort. Dernière étape, face hôtel Lewat: trois agences qui relient la région du Littoral à celle de l’Ouest sont priées de libérer également le site qu’elles occupent depuis plusieurs années, alors qu’elles ont, dans les normes, reçu des mises en demeure les enjoignant de partir. Une fois la délégation du préfet partie des lieux, une agence a utilisé son garage pour embarquer des passagers en cachette. Mauvaise surprise pour elle, le chef de terre a refait un tour par là.

Pour Naseri Paul Bea, les agences doivent gagner la gare routière de Bonabéri, dans l’arrondissement de Douala IVe, et ce depuis fort longtemps. Par ailleurs, le fait que ces sociétés de transport chargent sur la chaussée est l’origine de nombreux bouchons, de l’insalubrité et bien d’autres situations non conformes à la réglementation en vigueur.

Le délégué du gouvernement auprès de la Communauté urbaine de Douala, Fritz Ntonè Ntonè, a précisé que la gare routière de Sodiko, dans un état de délabrement avancé, sera aménagée dès la fin des pluies. Le partenariat public- privé a permis de trouver un partenaire.

D’autres sujets ont été abordés lors du briefing après la descente de terrain. Notamment, le ramassage des ordures ménagères qui commencent à poser de sérieux problèmes dans certains arrondissements, les interminables embouteillages et le carrefour Ndokoti qui renoue avec le désordre.


Droits réservés)/n
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut