Société › Société

Douala: Les marchés seront désormais co-gérés par les mairies et la Cud

C’est la principale résolution de la réunion tenue mardi à Douala sous l’initiative du préfet du Wouri

Le délégué du gouvernement auprès de la communauté urbaine de Douala et le préfet du département du Wouri, fument le calumet de la paix, du moins sur le front de la gestion des marchés. Face à la cacophonie doublée aux multiples crises enregistrées dans ce secteur, le préfet bien que partie prenante de ces crises, a décidé de convoquer une réunion mardi, 09 novembre 2010, dans ses locaux à Douala, afin de regrouper autour d’une même table, les différents parties liées à la gestion des marchés et autre perception des taxes. Les maires, secrétaires généraux des mairies, receveurs, bref, tout l’exécutif communal de la cité économique s’est retrouvé à cette concertation, marquée également par la présence du délégué du gouvernement auprès de la Cud, Fritz Ntone Ntone. Après la réunion qui aura duré plus de 6 heures, plusieurs résolutions ont été adoptées. Selon Me Denise Fampou, maire de Douala 2ème, nous avons trouvé une solution dans le cadre d’une gestion concertée des équipements marchands, c’est-à-dire qu’il y’a des marchés qui vont revenir aux mairies d’arrondissement, et d’autres à la communauté urbaine de Douala. Françoise Foning, maire de Douala 5ème se réjouit également de ce retour à la normale. Les compétences doivent être partagées, les mairies ont leur part d’action, la Cud également. Nous avons pris la résolution que la police municipale doit être gérée par arrondissement. A Douala 5ème par exemple, je n’ai jamais géré de marché, c’est toujours la communauté qui gère tous les marchés. La commission a alors proposé que les marchés qui ont été construits par l’Etat reviennent à la Cud, et que les marchés qui ne sont pas encore modernisés, reviennent à la commune d’arrondissement.

Absence de classification des marchés
Pour le patron de la Cud, l’imbroglio lié à la gestion des marchés, est juste la conséquence du flou qui entoure la répartition de ceux-ci. Je crois que la concertation de ce mardi a été quelque chose de normal, car nous sommes dans un processus de décentralisation. Avec les nouveaux textes, notamment la loi sur la fiscalité, la tâche est souvent difficile dans les communautés urbaines, où cohabitent la communauté urbaine en tant qu’institution qui est aussi une collectivité décentralisée, et les mairies d’arrondissement. La loi dit que les maires ont droit aux marchés, et que la Cud a droit aux marchés, lesquels ? Si vous arrivez dans une ville comme Douala où la classification n’est pas encore faite, c’est source de mauvaise interprétation, selon Fritz Ntone Ntone. Outre la gestion des marchés, plusieurs autres résolutions ont été prises au sujet du désordre urbain, l’occupation de l’espace et autre gestion de la police municipale, qui sera dorénavant faite par arrondissement.

Dr. Fritz Ntone Ntone, délégué auprès de la communauté urbaine de Douala
www.developingdouala.com)/n
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut