Société › Faits divers

Douala : il poignarde un client de sa mère

©Droits réservés

William Mbangue Bolanga a agressé Jacques Honoré Elongpy, 36 ans, alors qu’il dégustait du poisson à la braise au quartier Deïdo, dans la soirée du lundi 06 août 2018.

William Mbangue Bolanga, un jeune âgé de 19 ans, a été interpellé et placé en garde à vue dans les cellules du commissariat de sécurité publique du 9ème arrondissement de Douala dans la nuit du lundi 06 août 2018. Il est accusé d’avoir assené un coup de poignard à Jacques Honoré Elongpy, alors que celui-ci consommait du poisson à la braise au lieu-dit Rue Kotto, au quartier Deïdo.

Selon les témoignages, la scène s’est déroulée autour de 19h lundi. Jacques Honoré Elongpy, 36 ans, a pris place près du comptoir d’une vendeuse de poisson à la braise et a passé sa commande. Une fois le poisson à point, la commerçante a demandé à son fils, William Mbangue Bolanga, de mettre de l’eau dans une petite bassine et de la déposer devant le client, pour qu’il puisse se laver les mains.

Mais, alors que Jacques Honoré Elongpy a entamé la dégustation de son poisson, l’enfant de la vendeuse s’est emparé du couteau de cuisine qui était posé sur le grillage. Contre toute attente, il a enfoncé le poignard dans le cou du client. « Je mangeais mon poisson quand j’ai reçu un choc au niveau du cou. J’ai d’abord cru que c’était un coup de poing. Après, j’ai vu le sang jaillir et mon agresseur qui tenait un couteau en main. Je ne connais pas ce jeune homme. C’était ma première fois de me rendre à cet endroit », soutient Jacques Honoré.

Après avoir reçu le coup de poignard au cou, Jacques Honoré Elongpy a saigné abondamment et perdu connaissance. Il a été aussitôt transporté dans un centre de santé proche, où il a été placé sous soins intensifs. Il a reçu huit points de suture et a quitté la formation hospitalière le mardi 07 août 2018, autour de 15h. Il est hors de danger, à en croire les infirmières.

William Mbangue Bolanga, quant à lui, a tenté de trouver refuge dans un débit de boissons après son forfait. Il a été cueilli par la population en furie. Il a copieusement été bastonné. Il n’a eu la vie sauve que grâce à l’intervention des policiers du commissariat du 9ème arrondissement et ceux du commissariat central n°2, descendus sur les lieux.

Conduit au commissariat pour être placé en garde à vue, les policiers ont demandé que William soit d’abord transporté vers un centre hospitalier pour soigner ses blessures. Des témoins indiquent que le jeune agresseur était si agité qu’il a endommagé du matériel à l’hôpital de district de Deido. « On a dû lui mettre des chaînes aux mains et aux pieds pour qu’il se calme un peu. Il a ensuite été conduit à l’hôpital Laquintinie. Des jeunes qui le connaissent bien ont dit qu’il a l’habitude de prendre de la drogue », a témoigné un riverain.

À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut