Politique › Institutionnel

Douala: Près de 100 «bendskineurs» provoquent Issa Tchiroma

Le ministre de la Communication sortait d’une visite de courtoisie, à Equinoxe télévision, à Bonakouamouang le 18 octobre 2011

Rumeur
Les « Bendskineurs », conducteurs des motos-taxis, étaient massés à la station-service Total Bonakouamouang, en face de l’entrée de l’immeuble de la clinique Saint Pierre qui abrite les installations d’Equinoxe Télévision, Radio Equinoxe et le quotidien La Nouvelle Expression. Ceci, à cause d’une rumeur folle faisant état de la fermeture de la TV de Sévérin Tchounkeu. C’est pourquoi ils se sont mobilisés pour dire non à la « machination de l’Etat ». «Equinoxe c’est la seule télé qui nous donne encore les informations vraies. On nous a dit qu’on était en train de sceller la télé. Par amour, nous sommes venus lui apporter notre soutien » scandent avec verve les conducteurs de motos. La rumeur qui se répand telle une trainée de poudre s’amplifie au fur et à mesure que le temps passe. L’impressionnant dispositif sécuritaire qui veille conforte les protestataires dans leur position. «Quand nous sommes arrivés, la police était partout. L’entrée de la télé Equinoxe était minée. On a donc cru que le ministre est venu fermer la télé. C’est pourquoi vous nous voyez nombreux », soutient un Benskineur.

Etoudi 2011
Il faut les précisions de quelques journalistes de la chaîne pour leur enlever cette idée de la tête. « Le MINCOM n’est pas venu fermer la TV. En ce moment même, il est en direct sur Equinoxe », lâchent lesdits journalistes. Cette information rassure quelques-uns. D’autres n’y croient pas et sont obligés de se rendre dans un bar à côté, pour constater que l’information est authentique. Issa Tchiroma est bel et bien en direct, interrogé par Polycarpe Essomba, Edmond Kamguia, Suzanne Kala-Lobé et Omer Mbadi, tous journalistes du groupe. Ceci, dans le cadre de l’émission Etoudi 2011. Malgré cette preuve, les Bendskineurs ne capitulent pas. Ils restent campés sur leur position. Quand le MINCOM pointe son nez dehors, l’adrénaline monte d’un cran. « Menteur, bandit, dictateur ». Ce sont là quelques injures lancées à Issa Tchiroma pendant qu’il quitte l’immeuble Saint Pierre. «Bandits, vous avez vendu le pays » scandent-ils pendant le passage du patron de la communication au Cameroun. Celui qui croyait avoir un fan club au sortir d’Equinoxe télévision est plutôt surpris par l’attitude des conducteurs de motos qui menacent d’en découdre avec lui. C’est sous forte escorte policière que celui-ci monte à bord de son véhicule. Le MINCOM parti, les Bendskineurs se retournent vers Polycarpe Essomba, le présentateur de l’émission. « Tu es le meilleur ! Continue comme ça ! », lancent-ils, en le portant en triomphe.

Le ministre de la communication était invité de l’émission « Etoudi 2011 » sur Equinoxe Tv
Journalducameroun.com)/n


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé