› Eco et Business

Douala: Un grand port malade

Le port de Douala est le principal port du Cameroun. Il accueille 99% du trafic des marchandises avec les données recensées à Kribi et à Limbé. Cependant, il est en surcapacité et vétuste selon l’APN

Le port de Douala, qui accueille 99% du trafic maritime camerounais, souffre de nombreux maux, d’après le diagnostic présenté par Josué Youmba, directeur général de l’Autorité portuaire nationale (APN). C’était lors de la 41ème session du conseil d’administration de cette institution, tenue le 02 juillet 2014 à Yaoundé et dont le rapport a été rendu public le 15 juillet dernier. Le principal point à l’ordre du jour de ce conseil d’administration présidé par Gounoko Haounaye était : Le point de l’activité des ports camerounais au cours de l’année 2013.

De nombreux problèmes ont été soulevés sur l’activité portuaire au cours de ce conseil, notamment la détérioration de nombre d’indicateurs de performance. Le délai de passage des marchandises est par exemple toujours assez long. En 2013, il était de 18,52 jours à l’import et 13,25 jours à l’export alors que l’objectif depuis la mise en uvre de la réforme portuaire en 1998 table sur 7 jours à l’import et 2 jours à l’export.

Par ailleurs, le Port de Douala qui reçoit l’essentiel du trafic maritime souffre d’une inadéquation de ses capacités avec ses activités. «Le Port de Douala a été conçu pour accueillir un trafic de 10 millions de tonnes. Le trafic actuel étant de plus de ce volume, le port se trouve donc mécaniquement en sous-capacité», peut-on lire dans le rapport de l’APN sur l’état du secteur portuaire national 2013. Avec également d’autres insuffisances constatées comme la vétusté des équipements et une «desserte par des navires non adaptés» aux produits d’exportation, le Conseil a demandé à la direction générale de l’APN de mener une «étude spécifique» de la compétitivité du Port de Douala, ce grand port du Cameroun qui est aussi un grand malade.

D’après les chiffres officiels, le trafic maritime en 2013 s’est situé à 10.592.021 tonnes contre 9.642.086 en 2012, soit une augmentation de 949.935 tonnes en valeur absolue et 9,9% en valeur relative. L’essentiel du trafic est dominé par le port de Douala, principal port à marchandises de la sous-région, avec 10,564 millions de tonnes en 2013 contre 9,617 millions de tonnes en 2012. Les deux autres ports, Kribi et Limbe, totalisent respectivement 12.217 tonnes et 15.524 tonnes. A Garoua, note l’APN, «aucun trafic n’y est traité depuis des années».

Le Port de Douala reçoit 99% du trafic maritime national
vesseltracker.com)/n



À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Retour en haut
error: Contenu protégé