Société › Société

Drame d’Eseka: trois ans après, où est passé la stèle en hommage aux victimes?

Stèle du souvenir. Pose de la première pierre. Et après?

Le lieu de recueillement devant être érigé à Eseka n’est toujours pas visible, trois ans après la catastrophe qui a coûté la vie à 80 personnes.

La stèle en mémoire des victimes de la catastrophe d’Eseka devait s’étendre sur 3000 mètres. L’ouvrage conçu par Fridolin Zinga Nga, vainqueur du concours national artistique lancé par le ministère des Arts et de la Culture (Minac) en vue de la réalisation de la maquette de la stèle du souvenir d’Eseka, n’est toujours pas sorti de terre. Ceci, un an après la pose de la première pierre. La cérémonie officielle marquant le lancement des travaux de ce lieu de mémoire est intervenue le 17 septembre 2017 et était présidée par le ministre des Arts de la Culture (Minac) de l’époque, Narcisse Mouelle Kombi. Son homologue des Affaires sociales, Irène Nguene, était également présente.

Le Minac affirmait alors que tout est fin prêt pour la construction de l’édifice constituée de la stèle proprement dite, d’un box administratif, d’un forage, de panneaux solaires, d’aménagements autour du site …

Le lieu de recueillement réclamé par les populations de la localité, les familles des victimes et même les autorités traditionnelles d’Eseka n’est toujours pas visible sur le site, trois ans après le drame d’Eseka.



À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Retour en haut
error: Contenu protégé