› Eco et Business

Eau et électricité: Le ministre de l’Eau et de l’Energie remet en question ses projections

Basile Atangana Kouna annonce, encore, de nouveaux projets pour faire face au rationnement appliqué aux ménages

Appelé à donner des explications sur la promesse par lui faite au début du mois de février 2014 sur la cessation des coupures d’électricité au Cameroun, et perçue ultérieurement comme un canular, le ministre de l’Energie et de l’Eau, Basile Atangana Kouna, a été amené à s’expliquer dans les colonnes du quotidien gouvernemental Cameroon Tribune, édition de ce 07 avril 2014.

« Les dysfonctionnements enregistrés ces derniers mois dans la fourniture de l’électricité dans quelques villes et autres localités, proviennent des incidents survenus au niveau du réseau de transport de l’électricité. Lesdits incidents sont, pour la plupart, occasionnés par les pluies, la vétusté de certains équipement et les actes de vandalisme », a déclaré le ministre de l’Eau et de l’Energie. En dehors de l’évocation de la vétusté des équipements, les autres arguments avaient déjà été avancés par Aes Sonel, multipliant des communiqués pour se justifier des coupures à répétition. Le ministre de l’Energie a fait une nouvelle promesse cette fois, la création d’une entreprise chargée de la distribution de l’électricité. « Pour résoudre ce problème de vétusté des équipements du réseau de transport, explique-t-il, l’Etat envisage la création d’une entreprise publique chargée du transport de l’énergie électrique. Et ce dossier est en bonne voie ». Aveu sur l’impossible distribution régulière et normale de l’électricité aux populations ? C’est en tout cas comme, le ministre préférant envoyer les consommateurs à l’attente de l’aboutissement d’un nouveau projet.

Le ministre de l’Energie et de l’Eau est également revenu sur une promesse non tenue : la desserte régulière (irrégulière toutefois) en eau potable. Sur les 50.000 m3 d’eau de la station de la Mefou qui étaient censés réduire à minima le rationnement dans les quartiers de la capitale, Basile Atangana Kouna a donné des réponses moins précises évoquant des problèmes de canalisations à poser et d’étapes dans ce projet. « A l’heure actuelle, la Mefou pompe 20.000 m3/jour dans le réseau affermé de Yaoundé. Sa production totale sera injectée dans ledit réseau dans les prochaines semaines, au terme des travaux actuels de pose de la seconde conduite[.] On parle de première mise en eau et non de mise en service définitive de l’ouvrage qui, soit dit en passant, est déjà productif », relève le Minee.

Pour l’eau comme pour l’électricité, de ce qu’il ressort des propos de Basile Atangana Kouna, les Camerounais ne sont donc pas au bout de leurs peines, ou plus, comme il avait eu à l’affirmer en début d’année. « Les Yaoundéens pourront trouver un peu plus de soulagement lorsque la production optimale de la Mefou sera injectée dans le réseau affermé de la CDE. Toutefois, il faut redire que la solution durable au problème d’eau de la cité capitale ne viendra que du projet Sanaga (300.000 m3/j) en cours de mise en uvre. Nous venons d’ailleurs de recevoir des encouragements des bailleurs de fonds pour cet important projet », a avancé cette fois le ministre de l’Energie et de l’Eau. Au-delà des précisions, irréalisables, le ministre suggère maintenant l’expectative et le regard vers l’horizon.


fr.africatime.com)/n


À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Retour en haut
error: Contenu protégé