› International

Ebola: La RDC s’ajoute à la liste des pays touchés

Le ministre de la Santé a confirmé dimanche la présence du virus sur le territoire. La République démocratique du Congo est le cinquième pays à être touché par l’épidémie

Le virus Ebola a franchi une nouvelle frontière. La République démocratique du Congo a confirmé dimanche 24 août la présence du virus sur son territoire. L’épidémie serait circonscrite dans une région reculée du pays et distincte, selon les autorités, de celle qui sévit en Afrique de l’Ouest. Les deux premiers cas de la fièvre hémorragique Ebola ont été identifiés dans la province de l’Equateur sur 13 décès et 11 patients actuellement à l’isolement.

Le ministre congolais de la Santé, Félix Kabange Numbi, avait annoncé jeudi 21 août que 13 personnes avaient succombé à une fièvre hémorragique « d’origine indéterminée ». Les tests réalisés ont confirmé qu’il s’agissait bien du virus Ebola.

« Les résultats sont sortis positifs. Le virus Ebola est confirmé en RDC », a déclaré le ministre congolais de la Santé, Félix Kabange Numbi, à propos des échantillons prélevés sur des personnes touchées par une fièvre hémorragique ayant fait 13 morts depuis le 11 août dans l’Equateur. Mais, selon lui, cette épidémie n’a « aucun lien avec celle qui sévit en Afrique de l’Ouest ».

D’ores et déjà, « 11 personnes malades sont en isolement et plus de 80 personnes ayant eu des contacts » avec des malades ont été identifiés et sont suivies « par une équipe spécialisée », a-t-il ajouté.

« Il n’y a pas de virus Ebola à Kinshasa, ni à Mbandaka » a insisté Alain Tshibanda Ngoy, conseiller en charge de la communication auprès du Premier ministre Augustin Matata Ponyo. La RDC doit faire face pour la septième fois au virus Ebola découvert pour la première fois dans ce pays, il y a plus de 30 ans.

Selon les autorités congolaises, le virus Ebola en RDC est différent de celui qui sévit en Afrique de l’Ouest
msf.fr)/n


À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé