Santé › Actualité

Ebola: Les médecins camerounais bientôt outillés

L’Ordre national des médecins assure qu’une formation du personnel débute cette semaine après des lenteurs administratives observées du côté du ministère de la Santé publique

L’Ordre national des médecins camerounais se félicite de l’organisation «cette semaine» d’une formation pour le personnel médical afin de mieux prendre en charge un éventuel patient atteint du Virus Ebola. «La meilleure prévention est de renforcer les capacités et les compétences de toute la chaîne du personnel soignant et non soignant depuis la détection des cas suspects et contacts jusqu’à la destruction de tout objet susceptible de favoriser la contamination des personnes saines.C’est tout l’intérêt de cette formation du personnel que nous appelons de tous nos v ux et que nous sommes heureux de voir enfin commencer cette semaine», indique le Pr. Tetanye Ekoa, vice-président de l’Ordre national des médecins, dans une interview accordée au quotidien privé Mutations ce lundi.

L’expérience du faux cas de l’hôpital Laquintinie de Douala le 09 août dernier a «clairement montré que si cela avait été un vrai cas d’Ebola, notre personnel soignant de cet hôpital aurait été malheureusement entièrement contaminé du fait de leur manque de préparation à faire face de manière compétente à ce genre de cas de maladie », explique l’ancien doyen de la Faculté de médecine et des sciences biomédicales.

A cet égard, poursuit Tetanye Ekoe, pour expliquer l’intérêt de cet événement, l’Ordre des médecins avait fait une proposition pour former 60 médecins et personnels médico-sanitaires avec l’aide technique de l’OMS ou de tout autre partenaire médical pour anticiper sur la fièvre Ebola qui sévit en Afrique de l’Ouest. Des lenteurs se sont posées au grand dam des médecins qui s’inquiétaient de la capacité du système médical camerounais actuel à prendre en charge les personnes infectées.

«Nous les médecins, nous croyions que face à cette épidémie le ministère était déjà en phase de préparation pré-épidémique et qu’il suffisait de lui proposer cette offre de formation pour que tout démarre aussitôt. Nous avons compris lors de la rencontre à laquelle nous avons été conviés mardi le 19 août 2014 que le ministre était encore en train d’élaborer le plan stratégique de riposte en collaboration avec son staff», confie le vice-président de l’Ordre national des médecins.

S’il reconnait que le ministère de la Santé publique a acquis des équipements pour détecter des personnes potentiellement porteuses du virus, le vice-président de l’Ordre national des médecins du Cameroun estime que cela ne sert pas à grand-chose sans la formation. «C’est une chose d’avoir tout le matériel sophistiqué du monde et c’est une autre que de savoir s’en servir. Le plus important en cette matière est surtout pour le personnel de santé d’être capable de poser les gestes pratiques adéquats et appropriés d’une part et d’autre part de maitriser la communication au sein du personnel soignant et en direction du public». Le Cameroun n’enregistre encore à ce jour, 25 août 2014, aucun cas de virus Ebola.


Droits réservés)/n

Vos paris sportifs can 2019
1xbet
Zapping CAN 2019
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut
error: Contenu protégé