› Eco et Business

Economie: Coopération financière entre le Cameroun et le Maroc

Le Président Directeur Général d’Attijawafa Bank a été reçu au palais présidentiel

La coopération entre le Cameroun et le Maroc est au beau fixe pourrait- t-on dire au regard de l’attachement de ce pays du Maghreb pour le Cameroun. D’abord le Maroc s’est illustré dans les projets d’eau potable au Cameroun et dans bien d’autres secteurs qui vont du tourisme au transport en passant par le commerce. Aujourd’hui le Maroc voudrait gagner d’avantage du terrain dans le secteur bancaire. C’est l’objet de l’audience accordée au Président Directeur Général d’Attijariwafa Bank M.Mohammed El Kettani par le Ministre d’état Secrétaire général de la Présidence de la République, Laurent Esso. Le patron de ce groupe bancaire du Maghreb a tenu à rassurer les autorités camerounaises que le groupe qu’il dirige devra contribuer autant que faire se peut à la relance de l’économie nationale. L’homme d’affaire Marocain a donc présenté au secrétaire général de la présidence de la république du Cameroun les différents avantages que le Cameroun peut tirer de la coopération avec son groupe bancaire surtout afin que Yaoundé puisse accélérer le processus d’acquisition du crédit agricole du Cameroun, ancien SCB.

Le groupe Marocain est le premier dans le secteur bancaire et financier en Afrique. Déjà en 2008, les marocains avaient repris cinq filiales africaines du groupe français Crédit Agricole au Cameroun, au Gabon au Congo, en Côte d’Ivoire et au Sénégal. Au palais de l’Unité, l’homme d’affaire marocain était accompagné de son plus proche collaborateur Boubker Directeur des relations internationales et de l’ambassadeur du Maroc au Cameroun, Abdelfattah Amour. Le Cameroun de part sa position dans la sous région Afrique Centrale et le brassage des peuples des autres pays du continent ne peut qu’être un marché porteur et rentable. En plus le Cameroun est un pays stable sur le plan politique. C’est un climat propice à la bonne marche des affaires. Les investisseurs Marocains ont pour cela indiqué qu’ils vont investir au Cameroun comme ils l’ont fait dans leur propre pays. Au Maroc le groupe compte déjà 1200 agences et ouvre chaque année de nouvelles.

Véritables partenaires au développement, le groupe bancaire marocain va aussi aider les PME et les PMI camerounaises à se développer. Le Président Directeur Général d’Attijawafa Bank a aussi rencontré le Premier ministre Camerounais Chief Inoni Ephraïm avec qui il a eu des entretiens allant dans le même sens. La rencontre entre les Marocains et le ministre Camerounais des finances, Essimi Menye, s’inscrit dans le même sillage.


www.beac.int)/n
À LA UNE
Retour en haut