International › APA

Economie, politique et social s’imposent à la Une des quotidiens marocains

Les quotidiens marocains parus vendredi se focalisent sur des sujets d’ordre économique, politique et social notamment la corruption dans les marchés publics, le Xème congrès de l’USFP, les manifestations d’Al Hoceima et la couverture sociale des fonctionnaires.+L’Opinion+ rapporte que le soldat marocain de la paix, le caporal Khalid El Hasnaoui, tué alors qu’il exerçait sa noble mission de maintien de la paix dans le cadre de la MINUSCA, a reçu, mercredi au siège de l’ONU à New York à titre posthume, la Médaille Dag Hammarskjold, qui rend hommage aux Casques bleus tombés en 2016.

Lors de cette cérémonie, qui honore les 117 soldats de la paix tombés l’année dernière, la médaille Dag Hammarskjold a été remise au représentant permanent adjoint du Royaume du Maroc auprès de l’ONU, Abderrazzak Laassel, par le secrétaire général des Nations unies, Antonio Guterres, ajoute la publication.

+L’Economiste+ aborde le problème de la corruption dans les marchés publics. Le quotidien affirme que le gouvernement sortant n’a enregistré aucune avancée sur ce dossier et que le gouvernement entrant promet, mais aussi sans trop forcer.

Le levier le plus efficace pour traquer la corruption n’est pas le traitement judiciaire, mais la transparence, la simplification des procédures et l’accès à l’information, soutient-il.

+Al Ittihad Al Ichtiraki+ revient sur le Xème congrès de l’USFP. Le journal indique que le communiqué final de ce congrès a appelé à poursuivre la dynamique de la réforme institutionnelle, en achevant le chantier ouvert par la réforme constitutionnelle, notamment dans ses axes fondamentaux auxquels l’ancien gouvernement avait fait du tort, tels que les droits humains, le service public, les libertés individuelles et collectives, la liberté d’expression et de la presse et l’égalité entre les sexes, entre autres.

De son côté, +Assabah+ s’intéresse aux manifestations d’Al Hoceima. La visite qu’une délégation gouvernementale a effectuée à Al Hoceima et l’annonce de dizaines de projets de développement ont déconcerté le « leader » des manifestations, qui tablait sur la persistance de la crise et des manifestations pour atteindre des « objectifs cachés », autres que les revendications sociales et économiques légitimes des citoyens du Rif, écrit-il.

La situation à Al Hoceima devient de plus en plus ambigüe, relève-t-il, appelant à appliquer strictement la loi à l’encontre de tous ceux qui mettent l’Etat à rude épreuve.

Au registre social +Akhbar Al Yaoum+ se focalise sur la convention signée entre cinq mutuelles qui « met fin au calvaire de 6.000 fonctionnaires», privés de leur pension de retraite.

Selon le quotidien, l’origine du problème est due au versement des cotisations à une autre mutuelle. Cette affaire dure depuis plusieurs années. Ainsi, suite à de nombreuses protestations, ajoute le journal arabophone, le médiateur du royaume est intervenu auprès du précédent gouvernement pour trouver une solution.

Le bout du tunnel n’est apparu que ce jeudi 25 mai quand cinq mutuelles de prévoyance sociale ont signé une convention visant à mettre en place un cadre conventionnel qui permettra aux adhérents, dont les cotisations ont été versées à tort à une autre mutuelle, de bénéficier de leurs prestations, selon une procédure simplifiée.

Il s’agit de la Mutuelle générale du personnel des administrations publiques (MGPAP), des Oeuvres de mutualité des fonctionnaires et agents assimilés du Maroc (OMFAM), de la Mutuelle générale de l’Education nationale (MGEN), de la Mutuelle des Douanes et impôts indirects et de la Mutuelle générale des Postes et télécommunications, rappelle la publication.



À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Retour en haut
error: Contenu protégé