International › APA

Economie, santé et pluviométrie au menu des quotidiens marocains

Les quotidiens marocains parus ce mercredi consacrent de larges commentaires la résistance des grands chantiers à la crise sanitaire, le marché boursier, le réapprovisionnement des pharmacies au Maroc en chloroquine et hydroxychloroquine et les retenus des barrages.+L’Economiste+ relève que les grands chantiers résistent à la crise, estimant que la pandémie n’aura pas profondément affecté la réalisation des grands chantiers. En effet, le ministère de l’équipement a lancé les appels d’offres des 5 grands barrages, qui devraient mobiliser un volume global de 2,3 milliards de mètres cubes et 7 ,8 milliards de dirhams (1 euro = 10,8 DH).

Idem pour l’activité portuaire qui a connu une dynamique destinée à approvisionner les marchés au niveau national et à l’étranger. Et cela, en dépit de l’impact de covid-19, rapporte le quotidien.

+Libération+ fait savoir que les pharmacies au Maroc seront réapprovisionnées à partir du 1er juin prochain en quantité suffisante de médicaments essentiels à base de chloroquine et d’hydroxychloroquine.

Le ministère de la santé indique que l’engouement des citoyens marocains pour le vaccin anti-Covid19 est à l’origine de la décision d’approvisionner de nouveau les pharmacies en quantité suffisante de ces médicaments essentiels, avec l’obligation d’un suivi et d’un contrôle rigoureux du stock national et du degré d’utilisation.

+Aujourd’hui le Maroc+ note que le volume des échanges sur les marchés central et de blocs peine à retrouver son équilibre. A fin mars, l’Autorité marocaine des marchés des capitaux (AMMC) recense des échanges de l’ordre de 9 milliards de dirhams alors que ce volume se situait autour de 13,87 milliards de dirhams au titre du premier trimestre de l’année 2020.

Une grande partie de ces échanges est réalisée sur le compartiment central. Les échanges à ce niveau totalisent un volume de l’ordre de 6 milliards de dirhams représentant ainsi 67% des parts du volume global. En parallèle, les transactions de gré à gré captent pour leur part 33% du volume global. Elles représentent en effet une valeur de l’ordre de 2,93 milliards de dirhams.

+Al Alam+ indique que les retenues des principaux barrages nationaux ont atteint, au 03 mars 2021, plus de 8,26 milliards de mètres cubes (m3), soit un taux de remplissage de 51,3%.

Selon les données du ministère de l’Équipement, du transport, de la logistique et de l’eau, ce niveau est supérieur à celui enregistré à la même date de l’année 2020, durant laquelle les retenues se sont élevées à près de 7,77 milliards de m3, soit un taux de remplissage de 49,8%.


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé