› Eco et Business

Économie : Shell veut investir au Cameroun

Le ministre Badel Ndanga Ndinga a reçu son envoyé spécial à Yaoundé

C’est le quotidien gouvernemental « Cameroon tribune » qui a annoncé cette information ce 19 février 2009. Le ministre camerounais de l’industrie des mines et du développement technologique Badel Ndanga Ndinga, a reçu en audience le mercredi 18 février 2009, à son cabinet, Jacques Michel Lévy le conseiller spécial du groupe américain Shell. L’envoyé spécial de la multinationale américaine, était porteur d’importants projets d’investissement pour le Cameroun, notamment dans les domaines du gaz naturel, de l’exploitation minière et du raffinage du pétrole. L’audience accordée à l’émissaire américain est donc à inscrire dans le cadre d’une prospection que l’entreprise américaine est venue réaliser au Cameroun

Au cours des échanges entre le patron de l’industrie des mines et du développement technologique et l’homme d’affaires américain, il a beaucoup plus été question des opportunités qui pourraient découler de cette autre forme de coopération entre le Cameroun et les États Unis d’Amérique. En effet cette coopération, pourra créer de nombreux emplois au jeunes camerounais , dans le cadre par exemple des projets tels que la mise sur pied d’une raffinerie, l’exploitation du gaz naturel, et même dans le secteur des mines.

Si ces projets américains sont validés par les autorités camerounaises, dans ce partenariat « gagnant gagnant », le pays atteindrait là, un autre pallier dans son processus de développement. Le Cameroun a des richesses naturelles qui, malheureusement sont très souvent peu et mal exploitées. A kribi dans la région du sud, les investisseurs ont des possibilités de développer d’avantage cette cité balnéaire qui peut à terme devenir un véritable poumon de l’économie nationale. Car outre le tourisme qui attire déjà quelques opérateurs de cette filière, l’on peut également compter sur le projet de construction du port en eau profonde dont les le démarrage des travaux est prévu en mai prochain. A cela s’ajoute le démarrage du projet d’exploitation de sa réserve de gaz naturel.

Dans le secteur pétrolier, le Cameroun dispose d’atouts importants, surtout avec la rétrocession de la péninsule de Bakassi au Cameroun par le Nigeria depuis le 14 août 2008. Cette région est riche en pétrole qui, bien exploité, peut également contribuer de manière significative au développement du pays.


www.fntp.fr)/n
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut