CultureCulture › Arts visuels

Ecrans noirs : Montée des marches au palais des congrès de Yaoundé ce 29 mai

Le film « Manu Dibango » de la romancière Calixthe Béyala sera un des moments forts de la soirée

Tapis rouge: Silence, on monte
La cérémonie d’ouverture du plus grand festival de cinéma au Cameroun, diffusée en direct sur les chaînes camerounaises Canal 2 et Ariane télévision, débute ce samedi 29 mai 2010 au palais des congrès de Yaoundé, la capitale camerounaise. La projection du film documentaire « Manu Dibango » sera un des moments forts de la soirée. Le choix de cette production qui est aussi en compétition, définit le mieux la thématique générale de cette quatorzième édition de la grande fête du cinéma camerounais, Littérature et cinéma. « Manu Dibango » c’est l’histoire d’une rencontre, entre la romancière Franco-camerounaise Calixte Beyala et le grand chanteur camerounais Manu Dibango, l’un des pères de la musique africaine, et surtout camerounaise. 55 minutes de plaisir centrées sur la personnalité de Manu Dibango. Les spectateurs y découvriront un Manu Dibango très drôle, très simple, qui connait bien la France qu’il a découverte il y a plus de 50 ans. On en saura beaucoup plus sur l’homme que sur le musicien au terme du documentaire, mais c’est un grand moment de télévision dont les organisateurs disent espérer qu’il permettra au monde de découvrir « le grand Manu ».

De nombreux VIP attendus
Outre Manu Dibango et Calixte Beyala très attendus, les marches des écrans noirs connaitront aussi le passage d’une célébrité de la critique cinématographique africaine, Baba Diop, invité spécialement du Sénégal, pour partager ses connaissances avec de jeunes journalistes. Dans les éditions précédentes, de grands noms du cinéma africain ont remonté ce tapis rouges. Sembene Ousmane, Idrissa Ouedraogo, Cheick Doukouré, Gaston Kaboré, Henri Duparc, Cheick Omar Sissoko, mais aussi Audrey Tautou, Patrick Grandperret et bien d’autres professionnels du cinéma. Cette année, l’organisation qui à son habitude est discrète sur ses invités de marque, annonce la présence de véritables VIP.

Après le tapis rouge, une semaine de passion
Mais la force des écrans noirs est de ne pas se cantonner seulement aux nécessaires paillettes comme le prouve la liste des 55 films et documentaires en compétition. Aussi prévu, la projection pour la première fois et en expérimentation, d’un film pour aveugles. On a voulu voir si cela pouvait marcher et faire plaisir à ceux qui comme de nombreuses personnes normales n’ont pas la chance de voir a déclaré Bassek Ba Kohbio, l’administrateur du festival. Au programme, le film Slumdog Millionnaire, qui a frappé de nombreux cinéphiles à travers le monde. Prévu aussi, des projections pour enfants, et l’animation au village du festival d’un « espace-images pour enfants » afin qu’ils se familiarisent à l’univers cinématographique. Toujours pour la 14ème édition du festival, un hommage-rétrospective à Sotigui Kouyaté, comédien burkinabè, et à Cheick Oumar Sissoko, cinéaste malien. Sur place les préparatifs s’intensifient pour que la montée des marches terminée, la grande semaine de rencontre des passionnés du cinéma africain soit un succès. Le grand public est convié.

Bassek Ba Kohbio, administrateur du festival
africine.org)/n
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut