Culture › Livres

Ecriture: Sembene Ousmane présenté par un auteur camerounais

Dans un ouvrage qui vient de paraitre, Hilaire Sikounmo réintroduit à sa manière le célèbre littéraire sénégalais.

Faire lire Sembene Ousmane entre les lignes.
Les éditions l’Harmattan vienne de publier un ouvrage sur la vie de Sembene Ousmane, intitulé Sembene Ousmane, Ecrivain populaire. Cet ouvrage, uvre du camerounais Hilaire Sikounmo, dépeint essentiellement Sembene Ousmane à travers ses productions romanesques de dix-neuf récits dont certains ont été portés à l’écran. L’auteur relève le fait que Sembene Ousmane a été un miraculé de la couche la plus déshéritée de la société sénégalaise. Volontiers atypique, il ne s’est jamais soucié de se faire une place douillette parmi les goguenards possédants de la haute société. Il s’est plutôt ingénié, des décennies durant, jusqu’au dernier souffle, à forger, à se donner les meilleurs moyens de la culture populaire afin de pouvoir aisément faire la courte échelle à tous ses anciens compagnons de misère et apparentés – à l’intérieur des frontières nationales sénégalaises et au-delà, sur tout le continent noir comme dans l’univers négro-africain. Sur les 298 pages de l’ouvrage, le lecteur saisi une occasion nette de comprendre Sembene Ousmane, tant dans la complexité de son uvre que dans la pertinence de ses thématique. Du piédestal où nombre de ses semblables se laissent aller, tranquillement, à leur rôle classique, en néo-colonie, de contremaîtres obscurs bourreaux de leur peuple, Sembene Ousmane s’est évadé pour vivre résolument parmi les siens, avec les siens, dans la commune quête héroïque, assidue des meilleures voies qui mènent au paradis des retrouvailles qui durent avec la dignité collective, peut on lire en quatrième de couverture de l’ouvrage.

.Dans une logique de constante conscientisation
Hilaire Sikounmo est comme il aime bien se présenter, un professeur des lycées d’enseignement général en début de retraite, après trente-six récoltes de maïs bien comptées, passées en bons et loyaux services, à parcourir craie en main son pays, le Cameroun, transitant le plus souvent par les zones les plus arides, les plus oubliées du développement. Ce père de quatre enfants entre à l’université du Cameroun de l’époque (devenue université de Yaoundé I) pour y suivre des études de langues, littérature et civilisation africaine. Il obtiendra en 1983 un doctorat en littérature afro-antillaise, à l’université de Bordeaux III en France. Ses productions sont nombreuses et diversifiées mais retracent à chaque fois une étape ou une part de sa personnalité. Dans ses deux premières uvres, il s’est surtout attaqué à l’éducation et ses formes en Afrique, en même temps qu’il abordait la question de leur utilité pour le développement. Son dernier ouvrage au-delà d’une bibliographie littéraire commentée de Sembene Ousmane est surtout un rappel du professeur Hilaire Sikounmo. Il invite le lecteur à faire attention à ce que prévoyaient déjà les hommes de lettre en Afrique. Lui-même forgé à l’école de la dignité des années d’indépendances africaines peut se montrer très critique à l’endroit d’une société africaine qui n’a pas su suivre ses sages. Un de ses livres avait suscité un vif débat. Dans une Afrique perdue et parfois sans repères fixes, il a abordé dans L’Afrique face aux sectes et mouvements religieux de reconquête, la délicate question des sectes et des religions qui sont devenues de véritables fonds de commerce pour les marchands et les responsables commerciaux de dieu. L’ouvrage Sembene Ousmane, écrivain populaire est disponible auprès des éditions l’Harmattan et de ses librairies associées. Un livre riche en enseignement et en sagesse.

Première de couverture de la nouvelle oeuvre littéraire de l’écrivain Hilaire Sikounmo
Journalducameroun.com)/n

1. Etat civil: Né en 1948 au Cameroun, de nationalité camerounaise, professeur de lycée d’enseignement général, marié et père de quatre enfants.

2. Formations: -1978-1983: Cycle de doctorat à l’Université de Bordeaux III (1979: D E A d’études littéraires maghrébines, africaines et antillaises; 1983: Doctorat en littérature afro antillaises). – 1972: D E S de Lettres Modernes Françaises, option: Langues et Civilisations Africaines. – 1971: Licence ès Lettres Modernes Françaises, option: Langues, Littératures et Civilisations Africaines. – 1968: Baccalauréat et entrée à l’université fédérale du Cameroun (Fondation Française), faculté des lettres et sciences humaines.
3.Formations complémentaires: – 1991: Membre fondateur du Syndicat National Autonome de l’Enseignement Secondaire (SNAES), secrétaire national à la pédagogie puis aux relations extérieures. – 1994-2005: Participation à de nombreux séminaires pour pouvoir mieux appréhender la nouvelle reforme du français au Cameroun. – 1990: Juillet- août Participation à un stage à Montpellier sur «l’Enseignement Assisté par Ordinateur», sous la direction de MM A. Bouvier et M. Fort, avec une bourse de la coopération Française. – 1969-1970: Etudes de ghoma’la (ma langue maternelle) au département de linguistique, fac de lettres et sciences humaines de l’université fédérale du Cameroun

4. Expériences professionnelles: – Expert de la Francophonie en recherche sur l’éducation. – Membre de ROCARE (Réseau Ouest et Centre Africain de Recherche en Education.) – Chef du Département de français depuis 20 ans. – A enseigné le français sans discontinuité plus de 34 ans (12 oct. 1972).

5. Publications: – Jeunesse et éducation en Afrique noire (préface de Pierre Erny), L’Harmattan, 1995, Paris, 182 p. – L’Ecole du sous-développement: Gros plan sur l’enseignement secondaire en Afrique, LHarmattan, 1992, Paris, 291 p. – Afrique aux épines (recueil de nouvelles) – Attachez-lui au poteau (un drame de la justice populaire en Afrique), roman.

À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut