Société › Société

Education de base: 3688 candidats de plus vont prendre part aux examens officiels 2009 au Cameroun

Il s’agit des postulants au Cep, au Fslc et au concours d’entrée en 6ème

Le ministère de l’Education de base vient de rendre public le nombre de candidats qui vont prendre part, à partir du 22 mai prochain aux examens officiels. Cette année comme chaque année, d’ailleurs, le nombre de candidats aux examens officiels de l’enseignement de base a augmenté de façon exponentielle. Ainsi, contrairement à l’année 2008 où l’on enregistrait 386 348 candidats, 390.036 candidats sont inscrits cette année. Soit une augmentation de 3688 candidats au Cep, au Fslc et au concours d’entrée en 6ème.

Ces chiffres qui ont été rendus publics au cours de la réunion de concertation des responsables de services centraux et déconcentrés du ministère de l’Education de base n’ont pas manqué d’attirer la satisfaction des personnes présentes. Des chiffres qui montrent tant l’intérêt grandissant de la population camerounaise pour la scolarisation que l’état de la population camerounaise qui va croissante au fil des années, soutient un responsable du ministère de l’Education de base. Cette réunion au ministère de l’Education de base entre les services centraux et déconcentrés avait pour objectif d’évaluer, tout d’abord, le processus de préparation aux examens et aux concours de la session 2009 sur le triple plan pédagogique. Egalement, de faire le point sur le niveau de couverture des programmes au terme des deux premiers trimestres de l’année en cours. Il en ressort que la couverture des programmes a atteint un taux avoisinant les 80%. Avec notamment des zones comme l’Adamaoua où elle n’est pas allée au-delà de 65% pour le sous-système francophone et 70 % pour le sous-système anglophone. Des chiffres qui ne manquent pas d’attirer quelques contentements de la part de certains responsables.

Cette réunion a également permis d’évaluer le niveau d’exécution du budget au premier trimestre de l’année en cours. Il convient de noter ici qu’au cours du premier trimestre 2009, tout s’est bien passé dans les délégations régionales, en dehors de quelques délégations qui ont connu des difficultés dans le décaissement. C’est le cas de l’Adamaoua. D’autres problèmes ont été soulevés, notamment celui en rapport avec l’utilisation des faux timbres fiscaux dans la Sanaga maritime, le refus d’inscription des élèves aux examens par certains parents dans l’Adamaoua, l’absence des actes de naissance pour des élèves de l’Adamaoua et du Sud-Ouest, ainsi que la présence des Enieg privées ne respectant pas la règlementation en vigueur. Loi relative à l’entrée dans une Enieg privée.

Le nombre de candidat est déjà connu et les listes sont déjà disponibles. Reste maintenant que les élèves se préparent minutieusement à l’échéance du 22 mai 2009.

Image d’illustration
Journalducameroun.com)/n
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut