› Présidentielle 2018

Elecam met sur pied la commission nationale de recensement général des votes

©Droits réservés

C’était l’objet de la quatrième session de plein droit du conseil électoral qui s’est tenue ce 24 août à Yaoundé, en vue de l’élection présidentielle du 7 octobre prochain.

Le déroulement du prochain scrutin présidentiel se prépare activement au sein d’Elecam. Ce vendredi, les membres du conseil électoral d’Elecam se sont réunis à l’hôtel Mont Fébé de Yaoundé pour débattre de l’avancée des préparatifs de cette élection. Autour du président Enow Abrams Egbe, ils ont notamment évoqué des rapports des missions des membres du conseil sur le terrain, du vote de la diaspora, mais surtout de «la présentation, l’examen et l’adoption du projet constatant la composition de la commission nationale de recensement général des votes» de la présidentielle.

Ce débat cadre avec les dispositions du code électoral, qui prescrit la création d’une commission nationale de recensement général des votes, socle du processus post-électoral. Celle-ci a pour mission de procéder au décompte général des votes au vu des procès-verbaux et des pièces annexes transmis par les commissions départementales de supervision, et de redresser les erreurs éventuelles de décompte des votes. Elle ne peut toutefois pas annuler les procès-verbaux. Le travail de la commission nationale de recensement général des votes est public, et s’effectue au siège du Conseil constitutionnel.

La commission nationale des votes est composée d’un président désigné par le président du Conseil constitutionnel, et de 21 membres. Parmi eux, deux magistrats de l’ordre judiciaire désignés par le Premier président de la Cour suprême ; cinq représentants de l’administration désignés par le ministre chargé de l’Administration territoriale ; cinq représentants d’Elections Cameroon désignés par le directeur général des Elections et un représentant de chaque candidat ou parti politique en compétition, désigné par le candidat ou son parti politique.

Le recensement des votes se fait exclusivement sur la base des procès-verbaux fournis par Elecam. Une disposition souvent contestée par les acteurs politiques des partis d’opposition, qui remettent en doute la fiabilité de certains de ces documents. Qu’à cela ne tienne, l’élection se fera sans une modification de la loi, et Elecam annoncera bientôt les noms des différents membres de cette commission.

 



À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Retour en haut
error: Contenu protégé