Société › Société

Election à la Fecafoot : Eto’o et Bell s’accusent mutuellement de tentative de corruption

(c) Droits réservés

Le candidat à la présidence de la Fecafoot, Joseph Antoine Bell, a révélé dimanche que Samuel Eto’o lui aurait proposé d’accepter un poste de directeur technique national et de mettre un terme à sa campagne. Une version que conteste l’ancien international.

Une polémique divise Joseph Antoine Bell et Samuel Eto’o au sujet des élections à la Fédération camerounaise de football (Fecafoot). Elle est née de révélations faites dimanche par le candidat à l’élection du président de la Fecafoot lors d’un passage à l’émission « Arène » de Canal 2 international. Celui-ci y faisait savoir que Samuel Eto’o aurait tenté de le corrompre pour qu’il retire sa candidature à l’élection du président de la Fecafoot, au profit de son concurrent Mbombo Seidou Njoya.

« Eto’o confirmait la proposition en disant que Yaoundé ne souhaitait pas me voir, voilà pourquoi il fallait que je sois directeur technique. Je lui ai dit que lui-même n’était pas forcément aimé de tous  et que je ne pouvais m’arrêter parce que quelqu’un à Yaoundé ne m’aimait pas ».

Samuel Eto’o contredit cette version des faits. « Mon père Joseph Antoine Bell a déclaré que je lui aurais proposé le poste  de directeur technique national. Une déclaration qui est infondée et qui me désole car c’est mon père  qui souhaité que je l’aide à décrocher ce poste, en faisant même des propositions de de salaire. »

Il a réagi en publiant un message de Joseph Antoine Bell sur le sujet. Un texte qui semble démontrer que c’est Joseph Antoine Bell qui aurait sollicité l’aide de l’ancien capitaine des Lions indomptables.

        Message publié par Samuel Eto’o et attribué à Joseph Antoine Bell. (c) Droits réservés

À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut