Sport › Football

Election à la Fécafoot: Les dés sont jetés!

Dans 48 heures, le bureau exécutif de l’instance faîtière du football camerounais sera renouvelé

Le suspens sera levé le 24 mai 2009. Après plusieurs mois d’affrontements par médias interposés, les différents états majors seront fixés sur leur sort dimanche prochain. Ce sera à la faveur du renouvellement des organes dirigeants de la Fécafoot. Mais ce qui retient l’attention des camerounais, c’est l’élection du futur président de la fédération camerounaise de football. Iya Mohammed, président sortant et candidat à sa propre succession remet son mandat en jeu. L’actuel Directeur Général de la Sédecoton a comme principal et unique challenger, Pascal Nkou Mvondo. L’universitaire et l’homme politique reproche entre autre à l’équipe Iya Mohammed sa mauvaise gestion administrative. Sur le plan de la gestion administrative, le football camerounais est à l’image de ce que l’on peut observer dans tous les secteurs de la vie nationale aujourd’hui : tout l’argent est investi dans le fonctionnement administratif, les voyages et les frais de missions des dirigeants. Les budgets sont orientés vers des secteurs non profitables au développement du football. Une bourgeoisie footballistique s’est emparée du football camerounais et l’a confisqué, affirme t-il.

Pour donner une image plus crédible à la Fécafoot, Prosper Nkou Mvondo pense qu’on doit remettre en place un véritable programme de développement des ressources humaines, en mettant l’accent sur la détection, la formation et l’épanouissement des vrais acteurs que sont les joueurs, les entraîneurs, les arbitres. L’argent du football doit revenir en priorité à ses acteurs à travers d’importantes subventions à verser aux clubs, martèle t-il.
Dans le camp du président sortant, l’on se veut optimiste quant à l’issue de l’élection de dimanche prochain. Interrogé par le quotidien gouvernemental Cameroon Tribune, le président candidat affirme sa volonté de sortir le football camerounais de l’amateurisme dans lequel il a demeuré pendant quatre décennies. Il est donc question à son avis de briguer un autre mandat pour parachever son uvre au cas où nous sommes réélus, nous allons poursuivre la modernisation de notre administration et la professionnalisation de toutes les composantes de notre football déclare t-il.

Malgré une gestion controversée et surtout des rapports souvent froids avec le ministère des Sports et de l’Education physique, Iya Mohammed croit dur comme fer à sa victoire. Un enthousiasme que bon nombre d’observateurs de la scène footballistique nationale attribuent aux éventuels tripatouillages qui pourraient émaillés le scrutin de dimanche prochain. Une certaine opinion pense d’ailleurs que le système électoral est verrouillé pour favoriser la reconduction du président sortant. Ce dernier bénéficierait du soutien de l’ensemble des 149 délégués appelés à voter. Comme quoi il n’y aura pas match le 24 mai prochain. Des allégations qui sont loin d’ébranler le challenger Prosper Nkou Mvondo j’ai toutes mes chances avec moi. Je vous dirais même que dans mon esprit, je me considère déjà comme le président de la Fécafoot, clame t-il comme pour se donner du courage. Ne dit-on pas que la foi soulève les montagnes!

Iya Mohammed, président sortant (candidat)
www.fecafootonline.com)/n
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut