Politique › Institutionnel

Elections 2013: 656 millions Fcfa d’appui de l’UE à la société civile

Quatre organisations camerounaises vont bénéficier d’un soutien de l’Union Européenne pour accompagner Elecam dans son action

2013 est annoncée comme une année électorale au Cameroun, avec la perspective de l’organisation d’élections législatives et municipales. C’est pour cette raison que Élection Cameroun vient de lancer les inscriptions sur les listes électorales, avec ces particularités que sont l’introduction de la biométrie, mais surtout le choix qui fait polémique de clore les inscriptions sur les listes le 28 février 2013 au plus tard, en violation de la loi relative à la période d’inscription sur les listes électorales. Le constat fait actuellement dans les différents lieux d’inscriptions, c’est que les opérateurs d’Elecam se tournent les pouces du fait que les potentiels électeurs se font rares.

Pour aider Elecam dans son action de sensibilisation des populations pour l’inscription du plus grande nombre sur les listes électorales, «pour outiller les camerounais dans leur devoir civique de participation et de suivi des élections », quatre organisations de la société civile vont bénéficier de 656 millions Fcfa. Ce financement rentre dans le cadre du programme d’appui au processus électoral, mis sur pied avec l’accord du gouvernement camerounais. Les quatre organisations sélectionnées sur la base de critères techniques et de capacité de gestion après un appel à proposition public selon Raul Mataus, le chef de la délégation de l’Union Européenne, sont Transparency International (Tic), journalistes en Afrique pour le développement (Jade), Gret et Un Monde avenir. Leurs actions devraient permettre aux citoyens de « porter et soutenir » les différentes étapes de la construction du processus démocratique car ce sont «les citoyens qui doivent se battre pour leur démocratie ». Ce sont environ 2000 observateurs que ces quatre organisations vont former avec en plus, la mise sur pied d’un comptage parallèle des votes et d’une base de données centrale pour gérer les informations recueillies. En dehors de cet appui, l’Union Européenne promet de soutenir Elecam dès que cette dernière fera connaître ses besoins pour les élections de 2013. Il faut rappeler que pour les élections 2011, Elecam avait reçu 60 ordinateurs de l’UE.

Le Gret, en partenariat avec Eris et Espace Lumière, va couvrir durant 18 mois, les régions du Centre, du Littoral et de l’Est, alors que Jade va couvrir les régions du Centre, du littoral et de l’Ouest. Un Monde Avenir va se déployer dans les régions du littoral, de l’Ouest, du Sud et du Sud-ouest, pendant que Transparency International Cameroon ira dans 232 communes des régions du Nord, de l’Extrême-Nord, de l’Adamaoua, du Nord-Ouest, de l’Est et du Centre. Leur action va porter sur la sensibilisation des populations, le suivi des opérations de vote et de contrôle du processus électoral, le renforcement des capacités des professionnels des médias et des acteurs politiques, la formation des observateurs, le plaidoyer auprès des gouvernants pour une amélioration du cadre juridique et opérationnel des élections. Reste maintenant aux différents acteurs impliqués à jouer franchement le jeu car l’Union Européenne attend des bénéficiaires des « comportements déontologiques » et appelle les acteurs gouvernementaux et politiques à un consensus dans les décisions liées à l’organisation de prochaines échéances électorales.

Un bénéficiaire signant la convention de l’Union Europeenne
Anthony Daka/Journalducameroun.com)/n


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé