Politique › Institutionnel

Elections 2013: Kah Walla et Ndam Njoya invitent à l’union de l’opposition

Ces leaders de l’opposition au Cameroun ont plaidé pour une synergie des forces en vue de conquérir le maximum de voix

Ndam Njoya président de l’union démocratique du Cameroun (UDC) et Kah Walla récente transfuge du SDF de john fru Ndi ont invité l’opposition à unir ses forces dans le cadre d’une dynamique qui lui permettra de conquérir le maximum de sièges au parlement et d’élus dans les communes lors des prochaines élections locale au Cameroun. Une majorité gagnée d’avance n’est pas possible et ne peut se faire que s’il y a une dynamique qui croit au changement et qui y travaille, a expliqué Ndam Njoya. A côté du président de l’UDC et du Cameroon people Party (CPP) de Kah Walla, on retrouvait l’UPC et l’AFP qui à eux quatre constituent le premier noyau de cette plateforme. une plateforme qui de l’avis de ses initiateurs reste ouverte à tous ceux qui croient en cette dynamique. Leur engagement se résume à quelques considérations. Sur le plan idéologique, les signataires du projet s’engagent à défendre les intérêts et la souveraineté du Cameroun. Il s’agit, explique Adamou Ndam Njoya, de promouvoir et défendre les intérêts des classes laborieuses et marginalisées mais aussi de défendre la forme républicaine de l’Etat. Dans les faits de la stratégie, les membres de la plateforme donneront des consignes de vote. Pour les municipales, les listes du CPP dans l’arrondissement de Douala 1er, l’Udc à Douala 2e, l’Upc à Douala 3e, Douala 5e et Bafoussam premier ainsi que l’Afp dans la circonscription électorale de Douala 4e. Dans le cadre des législatives, les signataires conviennent de plébisciter l’Udc dans le Wouri Centre, l’Upc dans le Wouri sud et le Wouri Est ainsi que dans le département de la Mifi.

Il est difficile d’évaluer cette alliance de circonstance, mais dans les faits et au regard des forces en présence, le RDPC part avec une longueur d’avance. Après la publication définitive des listes de candidature, il ressort que le parti au pouvoir depuis une trentaine d’années est déjà assuré de remporter un bon nombre de sièges et d’élus locaux. Même si le CPP semble bien implanté dans l’arrondissement de Douala 1er, la bataille y sera rude avec le RDPC, et le SDF. Lors des présidentielle, Kah Wallah y avait obtenu un score jugé satisfaisant. La dynamique risque cependant de ne pas dépasser ces quatre partis. L’UNDP est la deuxième plus grosse formation politique derrière le RDPC ne semble pas vouloir jouer la carte de la mobilisation colective, et le SDF a perdu depuis peu de sa superbe.


Journalducameroun.com)/n
À LA UNE
Retour en haut