Sport › Football

Elections à la Fecafoot : Antoine Bell reçoit le soutien d’anciens Lions indomptables

(c) Droits réservés

L’Association des anciens footballeurs du Cameroun, conduits par Roger Milla, a accordé lundi son soutien à la candidature de Joseph Antoine Bell pour le poste de président de la Fecafoot. Ces anciennes gloires critiquent l’attitude de Samuel qui a choisi de soutenir un autre candidat.

Roger Milla maintien son soutien à la candidature de Joseph Antoine Bell pour l’élection du président de la Fédération camerounaise de football (Fecafoot). Il a, pour cela, pris position lundi dans la dispute qui oppose son favori à Samuel Eto’o au sujet d’une tentative de corruption.

« Je ne sais pas pourquoi il soutient les Kadji, Mbombo Njoya et autres, je ne sais vraiment pas ce qui se passe dans sa tête pour qu’il s’attaque à son ‘père Jojo’ comme il l’aime l’appeler. Qu’il sache que tôt ou tard il reviendra dans sa famille du football. Il n’a pas le droit de faire des bagarres avec des gens qu’il a appelé hier “mon père”. D’ailleurs moi je ne veux plus qu’il m’appelle “son père”, tant qu’il n’a pas changé de comportement, de trajectoire, qu’il ne m’appelle plus son père. Au début il m’écoutait et je ne sais pas s’il vous a dit que je laissais mon boulot à Montpellier pour aller le soutenir à Barcelone et j’ai continué à le soutenir jusqu’à ce qu’il dévie comme il est en train de le faire », a déclaré Roger Milla lundi, au cours d’un point de presse que l’Association des anciens footballeurs du Cameroun.

La veille, Samuel Eto’o avait publié un message de Joseph Antoine Bell dans lequel il est apparu que des négociations avaient lieu entre les deux personnalités pour l’obtention d’un poste de directeur technique national. Joseph Antoine Bell semblait donner son accord sous certaines conditions parmi lesquelles l’octroi d’un salaire mensuel minimum de 12 millions de Francs CFA.

Samuel Eto’o réagissait à des révélations faites dimanche par Joseph Antoine Bell. Lequel l’accusait d’avoir tenté de le corrompre pour qu’il retire sa candidature au profit du candidat Mbombo Njoya Seidou.

« J’ai écouté, surpris, des propos d’une rare ambiguïté de certains footballeurs et ex-footballeurs au sujet de l’élection à la Fecafoot, appelant à se rassembler autour des footballeurs et fustigeant toute attitude contraire qu’ils ont appelée « trahison ». A l’écoute de ces mots, plusieurs souvenirs douloureux me sont revenus en tête dont le plus récent date de 2014. Après la désastreuse Coupe du Monde au Brésil, les administrateurs du football camerounais avaient entrepris de diviser et d’opposer les footballeurs. A l’époque, j’avais réuni tous les footballeurs, avec à leur tête, Roger Milla, Joseph Antoine Bell, Michel Kaham et d’autres anciennes gloires qui ont écrit de très belles pages de notre football. À cette occasion, j’avais émis le vœu de voir les footballeurs unis pour intégrer en grand nombre les organes décisionnels de la Fecafoot et ainsi de pouvoir peser sur les décisions importantes. Je vous fais grâce de l’énergie et de la logistique investies pour cette cause qui, je le pensais à l’époque, nous tenait tous à cœur. Au final, Alors que certains comme Joseph Antoine Bell avaient privilégié l’ambition personnelle et s’était porté officiellement candidat à la Présidence de la Fecafoot, Roger Milla avait choisi de s’aligner derrière ceux qui étaient aux affaires, notamment Tombi à Roko et tous les autres qui avaient conduit notre football dans le précipice d’où nous souhaitions le sortir. Où était la notion de « famille de footballeurs » ? Sans doute avait-elle une autre signification pour Roger Milla à l’époque. Ainsi, la fameuse « famille » avait été sacrifiée sur l’autel de l’ambition personnelle et des calculs économiques de certains », a répondu Samuel Eto’o à la sortie de Roger Milla.

Vos paris sportifs can 2019
1xbet
Zapping CAN 2019
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut
error: Contenu protégé