Sport › Football

Elections à la Fécafoot: Un collectif d’anciens footballeurs aux abois

Conduits par Michel Kaham, ils ont donné une conférence de presse ce jeudi à Yaoundé pour dénoncer le comportement de ceux du Comité citoyen pour le redressement du football

Michel Kaham, Emmanuel Maboang Kessak, Stephen Tataw, Timothé Mackongo, Michel Wamba et d’autres anciens Lions Indomptables se sont tous retrouvés à Yaoundé ce jeudi 11 Avril 2013. Le regroupement ne s’est pas fait au hasard. Il était question pour ces anciennes gloires du football camerounais de faire entendre leur voix au sujet de la « gestion du football camerounais ». Pour cela, ils ont convoqué les journalistes pour une conférence de presse tenue ce jeudi à Yaoundé au cours de laquelle ils ont affirmé que Roger Milla, Joseph Antoine Bell, David Mayebi, Emmanuel Mvé, Louis-Marie Ondoua et Eugène Ekéké ne doivent pas parler au nom de tous les footballeurs. « Maintenant ça suffit ! Qu’ils arrêtent de parler au nom de tous les anciens joueurs pour se positionner », a lancé, Michel Kaham, le ton ferme. La conférence de presse qui avait pour but, faut-il le rappeler, de dénoncer l’injustice à laquelle ils sont victimes, a tourné autour de la nouvelle dynamique qu’ils entendent désormais impulser dans cette famille. « il est temps de mettre fin à cette époque où un groupuscule d’anciens footballeurs envahit les médias pour parler au nom de leurs camarades alors même qu’ils n’ont jamais rien fait pour leur tendre la main et marcher ensemble », a dénoncé Michel Kaham, appuyé par Emmanuel Maboang Kessack, Tataw Stephen, Wamba Petit Michel, Bertin Ollé Ollé et bien d’autres, présents dans la salle. Parlant de leurs anciens coéquipiers qui parlent à leur nom, cette frange d’anciens footballeurs fait allusion à Roger Milla (ancien président d’honeur), Emmanuel Mvé (ancien président du comité provisoire de gestion), David Mayebi (vice président) et Eugène Ekeke (ancien vice président) qui ont été plus « actifs » dans la gestion du football.

Ces anciens joueurs ne sont pas les seules cibles des critiques de cette vague «des laisser pour compte» ou des « sans voix  » du football camerounais. Ils se plaignent aussi de n’avoir pas été introduits dans les commissions des consultations des élections au niveau de la Fédération Camerounaise de Football, mises sous pied par le ministre des sports. «Nous sommes étonnés de n’avoir pas été inscrits dans la vague des acteurs retenus pour les consultations élargies organisées par le Minsep depuis le 09 avril dernier. Nous estimons que nous aussi avons notre mot à dire lorsqu’il s’agit de parler de football dans notre pays», à fait savoir Timothée Makongo. Stephen Tataw, ancien capitaine des Lions Indomptables lors de la Coupe du Monde 1990, prône le dialogue et l’union entre les anciens footballeurs. Toujours lors de cette sortie médiatique, ce groupe d’anciens joueurs a annoncé la création dans les prochains jours, d’une association. Cette levée de bouclier arrive à un moment où les élections dans les Ligues décentralisées de la Fédération camerounaise de football (Fécafoot) battent leur plein. On comprend donc que cette rencontre a été organisée à dessein. «Il n’y avait pas meilleur moment que celui-ci. Nous avons justement profité de l’environnement ambiant marqué par le public qui a les yeux rivés vers les footballeurs et ceux qui gèrent ce football, pour faire entendre nos voix. L’actualité s’y prête et nous sommes convaincus que nous serons écoutés et que notre combat ne sera pas vain», a laissé entendre Michel Kaham. Une indication qui élimine la thèse d’une manipulation.

Elections à la Fécafoot: Un collectif d’anciens footballeurs aux abois
journalducameroun.com/Photo Sylvestre Kamga)/n
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut