Politique › Institutionnel

Elections Cameroon, la sensibilisation tous azimuts

Le chef d’agence départementale d’Elecam pour la Vina a sollicité les chefs traditionnels de l’arrondissement de Ngaoundéré 1er

Concours dans la sensibilisation des électeurs potentiels
Il était question pour le chef d’agence départementale d’Elecam dans la Vina et ses collaborateurs de présenter aux chefs traditionnels (des quartiers et des villages) de l’arrondissement de Ngaoundéré 1er le programme de passage des équipes mobiles dans leurs localités respectives. Nous avons deux types de postes d’inscription. Les postes fixes et les postes mobiles. Maintenant, nous allons commencer à aller vers les électeurs et nous sommes obligés de passer par les chefs de quartier et de village pour leur demander leur concours parce qu’ils maîtrisent mieux le terrain. Il faut qu’ils sensibilisent leurs populations. Nous comptons également sur l’aide des partis politiques, de la société civile et de l’administration pour inscrire le maximum d’électeurs. Nous avons des objectifs à atteindre. En clair, Mohaman Bello souhaite leur totale implication dans l’opération d’inscription sur les listes électorales.

Dans le même temps, il leur a été rappelé la méthode de rattrapage qui consiste pour les retardataires à se rendre au bureau départemental d’ELECAM situé au quartier administratif de Ngaoundéré. Pendant plusieurs heures, ces auxiliaires de l’administration ont été édifiés sur le rôle qu’ils sont appelés à jouer pour le succès de l’opération en cours. L’inscription sur une liste électorale qui reste et demeure l’unique procédé pour tout citoyen d’exprimer ses droits en choisissant ses dirigeants. La réunion s’est déroulée en présence du sous-préfet et du maire Bobo Saliou de l’arrondissement de Ngaoundéré 1er. Sur le bien fondé pour chaque citoyen de s’inscrire sur une liste électorale, Mohaman Bello précise que c’est vrai que le vote n’est pas obligatoire au Cameroun, mais c’est un droit et un devoir des citoyens.

Il reviendra donc à chaque chef traditionnel de rassembler dans sa localité le moment venu, le maximum d’électeurs potentiels à inscrire lors du passage de l’équipe mobile d’inscription. Ces équipes séjourneront deux jours dans chaque site d’inscription pour éviter aux populations de parcourir de longues distances pour se faire inscrire.


Journalducameroun.com)/n
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut