› International

Elections françaises: Bayrou vote Hollande au 2nd tour qui aura lieu le 6 mai

Le leader centriste français a fait savoir que son choix était personnel

Jeudi 03 mai dans la soirée, François Bayrou, le leader du Mouvement Democrate (MODEM) est sorti de l’ambiguïté en annonçant qu’il glissera dans l’urne dimanche un bulletin socialiste. « Le vote Hollande, c’est le choix que je fais » a-t-il déclaré. Il n’a toutefois pas appelé ses électeurs à l’imiter se refusant à donner une consigne de vote. Mais son discours devrait pouvoir encourager ses partisans à le suivre. Les observateurs de la politique française n’y voient cependant pas une adhésion complète aux valeurs socialistesx. François Bayrou qui s’est toujours voulu moraliste, condamne la violence dont le président sortant Sarkozy fait preuve à l’entame du deuxième tour. Pourtant il n’est pas tendre non plus avec le parti socialiste, dont il désapprouve les choix économiques. Sa résolution serait finalement une tactique bien élaborée. Il a estimé que le futur Président socialiste serait confronté aux difficultés de gestion de la crise et serait bien avisé de recourir à une large «union nationale» pour y faire face. François Hollande, qui était déjà assuré de sa victoire avant le ralliement in extremis du chef du MoDem, ne devra rien à François Bayrou. Il avait toutefois prévenu il y a plusieurs semaines que tous ceux qui soutiendraient sa candidature feraient partie, de fait, de la future majorité présidentielle. Le candidat socialiste, qui emploie souvent le mot de « rassemblement », aura ainsi le mérite, au soir de sa probable victoire, d’avoir réuni sur son nom un large éventail allant des partisans du Front de Gauche de Jean-Luc Mélenchon et des communistes, aux centristes du MoDem de François Bayrou.

Même s’il est en recul dans les sondages François Hollande est toujours favori devant le président sortant Nicolas Sarkozy. Dans les intentions de vote, François Hollande perd partout du terrain dans la dernière semaine mais son avance demeure au-dessus des marges d’erreur statistiques. Il est donné vainqueur à 53,5% par TNS Sofres pour I-Télé, en recul d’un point et demi, contre 46,5% pour Nicolas Sarkozy (+1,5). Deux autres enquêtes le créditent de 53% des intentions de vote. Il perd deux points dans un sondage Harris Interactive pour VSD et La Chaîne parlementaire, Nicolas Sarkozy étant crédité de 47% (+2). Chez CSA, pour BFM-TV/RMC/20 Minutes/CSC, François Hollande recueille là encore 53%, en baisse d’un point, contre 47% à Nicolas Sarkozy (+1). Trois sondages situent enfin le socialiste à 52,5%, BVA pour Le Parisien/Aujourd’hui en France de vendredi où il perd un point (Sarkozy à 47,5%, +1), OpinionWay-Fiducial pour Le Figaro et LCI où il recule de 1,5 point (+1,5 en faveur du président sortant) et enfin Ipsos-Logica pour France Télévisions, Radio France et Le Monde où il perd 0,5 point (+0,5 pour Nicolas Sarkozy).Ces enquêtes il faut le rappeler ont été réalisées avant l’annonce par le président du Modem François Bayrou qu’il voterait Hollande au second tour dimanche. En Afrique nombreux sont les pays africains où les opinions sont favorables à Hollande. Une position historique, les africains trouvent les socialistes plus commodes. Mais d’un autre côté, à tort ou à raison on pense que François Hollande sera moins catastrophique pour le continent que ne l’a été Sarkozy, dont l’action du gouvernement est critiqué dans le débarquement d’un président (Côte d’ivoire), la déstabilisation d’un pays (Mali), et l’assassinat du guide Lybien, tout cela au cours des 12 derniers mois.

François Bayrou (à gauche) a choisi de soutenir François Hollande (à droite). La photo date de 2007
Reuters)/n

À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut
error: Contenu protégé