Politique › Institutionnel

Elections législatives et municipales au Cameroun: Le vote du Chef de l’Etat

En compagnie de son épouse, Paul Biya a accompli son devoir civique au bureau de vote « A » logé dans l’enceinte de l’école publique de Bastos à Yaoundé

Les Camerounais étaient appelés aux urnes, ce lundi, 30 septembre 2013, pour élire les 180 députés à l’Assemblée nationale et les conseillers municipaux dans les 360 communes du pays dans le cadre des élections législatives et municipales. Comme les 5 millions et demi de ses compatriotes inscrits sur les listes électorales, le Président de la République, Paul BIYA a accompli son devoir civique. C’était en mi-journée au bureau de vote «A» installé à l’école publique bilingue de Bastos à Yaoundé, dans le premier arrondissement, en présence de nombreux observateurs nationaux et internationaux ainsi que de la presse nationale et internationale. Le Chef de l’Etat est arrivé sur les lieux en compagnie de la Première Dame, Madame Chantal BIYA qui a elle aussi a accompli ce devoir citoyen.

Détendus et souriants, le Président de la République et Madame BIYA, munis de leurs cartes d’identité nationale et d’électeurs, se sont pliés à tour de rôle aux exigences légales liées au vote : identification par les responsables du bureau de vote à partir d’un fichier où figuraient le nom et la photo de chaque électeur ; collecte des bulletins de vote des trois partis en lice (RDPC, MRC, UPC) pour les législatives, premier passage dans l’isoloir puis à l’urne pour le vote ; ensuite, passage devant la seconde table pour la collecte des bulletins de vote des partis en course aux municipales, nouveau passage par l’isoloir et introduction de l’enveloppe dans l’urne destinée à cet effet. A la fin de cet exercice, chacun des deux électeurs a signé devant son nom sur le fichier d’ELECAM, puis a trempé son pouce droit sur l’encreur pour apposer son empreinte sur le même fichier en dessous de sa photo, enfin a plongé son auriculaire dans une boîte d’encre indélébile, marquant ainsi l’effectivité de son vote.

Au sortir du bureau de vote, le Chef de l’Etat a accordé un entretien à la presse. Dans cette interview, il a relevé les « progrès gigantesque » du processus démocratique, l’importance de ce double scrutin avant de réitérer la mise en place prochaine du Conseil Constitutionnel marquant l’achèvement de « l’édifice démocratique du Cameroun ». Le Président de la République a assuré que la célébration du cinquantenaire de la Réunification aura bel et bien avant la fin de cette année. Après un long bain de foule à l’extérieur du bureau de vote, le Couple présidentiel a effectué un tour de ville pour s’assurer du bon déroulement du double scrutin et du calme qui règne dans la capitale.

Paul Biya ce 30 septembre à Yaoundé
prc.cm)/n
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut