Politique › Institutionnel

Elections locales: Elecam et le Pnud préparent les futures échéances

Elecam (c) Droits réservés

Les deux organismes tiennent depuis le lundi 15 avril, un séminaire de renforcement des capacités des acteurs du processus électoral, en vue d’un déroulement harmonieux des scrutins qui se peaufinent à l’horizon.

Partis politiques, société civile, administration et médias… les acteurs du processus électoral sont de nouveaux au centre de toutes les attentions. Ce regain d’intérêt naît des échéances électorales qui s’annoncent, à savoir les législatives et municipales prévues par le calendrier politique, et les régionales annoncées par le président de la République Paul Biya.

C’est la raison d’être de la rencontre conjointe que l’organe en charge des élections (Elecam) et le Programme des Nations unies pour le développement (Pnud) tiennent avec ces différents acteurs du processus, afin de les remobiliser autour d’une même cause: le déroulement harmonieux des élections.

«Cette réunion est extrêmement importante car elle rentre dans le cadre des mécanismes de concertation mis en place par Elecam vis-à-vis des acteurs du processus électoral. Nous nous attendons qu’à la fin, nous allions aux élections dans la paix et en bonne convivialité», a notamment affirmé le président du conseil électoral Enow Abraham Egbe, lors de l’ouverture des travaux le 15 avril dernier à l’hôtel Mont Fébé de Yaoundé.

Ainsi jusqu’au jeudi 18 avril, les acteurs du processus électoral devraient s’entretenir sur les différentes problématiques qui entourent l’organisation des scrutins au Cameroun. «Nous savons comment les élections se sont passées en 2018. Aujourd’hui avec la situation sécuritaire qui est précaire dans plusieurs régions, il y a des inquiétudes. Nous espérons qu’il y aura une décrispation du climat politique. Le calendrier est encore flou, on parle de trois élections mais personne ne peut en être sûr. On espère qu’au sortie de cette réunion, les choses seront un peu plus claires», a livré comme attentes Parfait Mbvoum du SDF.

Selon les responsables d’Elecam, une consultation nationale est prévue à Douala le 23 avril 2019 à la suite de ces rencontres bilatérales. Elle réunira les représentants de chacune des catégories d’acteurs du processus électoral. A noter que le MRC dont le candidat est arrivé deuxième à la présidentielle, a choisi de boycotter cette rencontre malgré l’invitation qu’elle a reçue.

 



À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Retour en haut
error: Contenu protégé