Sport › Football

Eliminatoires Can 2015: La Côte d’Ivoire reçoit une douche froide à Yaoundé

Au terme de match spectaculaire, les Lions ont dompté les Eléphants, 4-1, grâce à deux doublés de Njie et Aboubakar, hier au stade Ahmadou Ahidjo

Le match le plus attendu de la deuxième journée des éliminatoires de la Can 2015 s’est disputé hier au stade Ahmadou Ahidjo. Le Cameroun a balayé la Côte d’ivoire 4-1, au terme d’un match spectaculaire. La démonstration de force des Lions a commencé dès la 14ème minute. Clinton Njié, bien lancé en profondeur par Benjamin Moukandjo, devance l’arrière garde ivoirienne, puis sa frappe croisée du pied gauche est déviée par Serge Aurier. Le portier ivoirien est battu. Le ballon termine sa course dans les filets. Le public camerounais exulte (1-0). La joie des supporters des Lions sera de courte durée. Sur un ballon perdu par Njié, les Ivoiriens profitent pour réduire le score, à la 26ème minute. Sur un débordement côté gauche, le centre de Grandel est repoussé par Ondoa sur la godasse de Yaya Touré, qui, du plat du pied, égalise.

Dans ce match du groupe D, la bataille est surtout tactique. Les hommes de Volker Finke laissent la possession de balle aux poulains d’Hervé Renard et procèdent par contre-attaques. Une tactique qui va s’avérer payante durant toute la rencontre. Sur une action collectivement bien orchestrée, Choupo-Moting, le nouveau cerveau des Lions, offre une passe lobée dans le dos de la défense ivoirienne à Vincent Aboubakar. Le nouveau sociétaire du FC Porto double la mise sur une belle reprise de volée, à la 37ème minute. Les deux équipes rejoignent les vestiaires, sur un avantage des Camerounais, 2-1.

Lors du deuxième acte. Les Ivoiriens reviennent avec de bien meilleures intentions. Mais Fabrice Ondoa va gagner plusieurs duels, face à Seydou Doumbia à la 64ème minute et Wilfried Bony, 89ème minute. Doumbia n’a même pas obtenu un penalty évident à la 85ème minute et le poteau a repoussé une frappe deux minutes plus tard. Entre temps, les Camerounais ont trouvé l’occasion d’alourdir la marque. Sur un joli mouvement entre Kweuke et Njié, Vincent Aboubakar a placé le cuir hors de la portée de Barry Kopa, à la 52ème minute. A un quart d’heure de la fin, Aboubakar s’est mué en passeur pour Clinton Njié, l’homme du match. Le lutin camerounais a inscrit un but parfait-amorti en contrôle orienté de la poitrine- reprise du ballon du pied gauche en pleine extension, pour trouver la lucarne.

Au final, les hommes de Renard ont coulé sous les coups de N’Jie et d’Aboubakar (un doublé chacun). Ils ont par ailleurs été sauvés par leur montant à la 86ème minute sur une frappe lointaine de Kweuke. Seul point noir du match pour les Lions Indomptables: Choupo-Moting est sorti suite à une blessure. Côté ivoirien aussi, on a craint le pire. Victime d’un coup de tête de la part du camerounais Kweuke à la 57ème minute, Serge Aurier a été victime d’un malaise. Sous le regard très inquiet de ses équipiers, le latéral droit du PSG s’est mis à convulser sur la pelouse et il a été immédiatement remplacé par le Marseillais Dja Djedje. Déjà vainqueurs de la RDC il y a quatre jours, les Camerounais sont presque à la Can «Maroc 2015 ». Il suffira pour eux de confirmer face à la Sierra Leone, en aller (11 octobre et retour 15 octobre 2014).

Un joueur ivoirien à terre, lors de la rencontre du 10 septembre au stade Ahmadou Ahidjo de Yaoundé
Droits réservés)/n


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé