Sport › Football

Eliminatoires Can Total 2019 : Malawi-Cameroun (0-0)

En déplacement à Blantyre,  les Lions indomptables ont été tenus en échec ce mardi au stade Kamuzu stadium par les Flammes, en match comptant pour la quatrième journée des éliminatoires de la Can 2019. Un résultat logique de (0-0) quand aucune des deux équipes n’a pu concrétiser ses occasions. A la faveur du nul entre le Maroc et les Comores (2-2), le Cameroun reste leader du groupe B avec 8 points.

 

Le jeu et les joueurs

Fabrice Ondoa : Contrairement à son compère Onana qui a passé un après-midi tranquille à Yaoundé, le gardien de but d’Ostende a été sollicité lors du match retour à Blantyre. Mais il a su garder sa cage inviolée grâce à ses arrêts face aux attaquants malawites.

Dawa Tchakonté : très solide en charnière centrale, le défenseur du club de Mauripo en Ukraine a justifié la confiance de Clarence Seedorf. De nombreux duels gagnés. Il a réussi son baptême de feu avec l’équipe fanion du Cameroun, en match officiel. Dommage que sur sa longue chevauchée, conclue par une belle passe, Jacques Zoua n’a pas pu concrétiser l’offrande.

Yaya Banana : sans un être flamboyant, le défenseur central de Platanias en Grèce, a été néanmoins sérieux de l’ensemble, mais a manqué quelques relances. En duo défensif avec le nouveau venu de la tanière, Dawa Tchakonté, ils n’ont pas eu véritablement à s’employer défensivement en charnière centrale.

Fai Collins : le défenseur de Standard de Liège en Belgique,  a tenté de prendre son couloir droit offensivement mais sans réussite. Des intentions mais pas la réalisation dans les centres. Défensivement, il a su colmater les brèches, avec une pelouse synthétique qui ne facilitait pas la circulation de la balle.

Ambroise Oyogo Bitolo : titulaire à son poste de latéral gauche, le défenseur de Montpellier a, comme d’habitude, fait le bon boulot. Il n’a pas multiplié les courses comme au match aller, mais ses montées ont débouché sur des centres très dangereux, comme lorsqu’il a trouvé ses attaquants, qui n’ont pas su exploiter les occasions.

Petrus Boumal : le milieu de terrain polyvalent de l’Oural Iekaterinbourg en Russie a manqué ses débuts en équipe A du Cameroun. Techniquement faible, il a perdu trop de ballons. C’est logiquement qu’il est remplacé par Franck Zambo Anguissa à l’heure de jeu. Ce dernier qui évolue à Fulham a apporté plus d’impact dans l’entre-jeu.

Georges Mandjeck : le capitaine des Lions du jour n’a pas démérité au milieu de terrain. Mais il n’a pas toujours cherché à jouer vers l’avant. Pas de prise de risque. Mais à force de ne pas vouloir prendre de risque offensif, le joueur de Maccabi Haïfa a offert une passe en retrait à l’adversaire qui a failli conduire à l’ouverture du score.

Paul Georges Ntep : pour sa première titularisation en équipe du Cameroun, l’ailier de Wolfsburg a toujours été disponible. Il a systématiquement cherché à mettre du rythme par des passes ou des dribbles. Face à la vitesse du latéral malawite, il n’a pas souvent fait la différence mais il a obtenu des corners. Des coups de pieds, qu’il a mal centré. Il est sorti à la 66ème minute,  remplacé par Karl Toko Ekambi.

Joël Tagueu : titulaire sur le front de l’attaque, l’avant-centre de Club Sport Marítimo au Portugal s’est montré discret dans son rôle d’attaquant de soutien de Jacques Zoua. Remplacé à la 78ème minute par Pierre Kundé Malong, qui en peu temps s’est illustré en voyant son tir passé au-dessus de la barre. Le milieu de Mayence a grâce, a, ses accélérations, apporté plus de percussion.

Fabrice Olinga : l’ailier de Mouscron a déçu sur couloir droit avec très peu d’influence sur les offensives de son équipe. Ses coéquipiers se sont beaucoup agacés, et on les comprend. Car à force de tenter de déborder son vis-à-vis sans succès, l’ailier camerounais oubliait qu’il n’était pas seul. Même sur les situations de balles arrêtées, il  a parfois loupé ses centres.

Jacques Zoua : en loupant deux occasions franches, l’avant-centre du club de l’Astra Giurgiu, en Roumanie, est le principal responsable du nul concédé par le Cameroun au Malawi. Pour le reste, il a surtout joué dos au but et a pris beaucoup de coups.


À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé