Sport › Football

Eliminatoires Coupe du monde: Le nul de l’espoir

Après un match manqué face aux Eperviers, les hommes de Volker Finke se sont relancés devant les Léopards, (0-0) hier à Kinshasa

Les Lions sont sortis du stade des Martyrs de Kinshasa le torse bombé, en chantant, se congratulant et certains, en dansant, fiers du nul obtenu face aux Léopards de la Rdc, dans ce match comptant pour la cinquième journée des éliminatoires de la Coupe du monde. En jouant après le match victorieux des Libyens face au Togolais, les Camerounais savaient qu’ils n’avaient pas droit à l’erreur. Ils ont, grâce à ce nul vierge, su se relancer dans cette compétition.

Le score de cette partie aurait pu être différent si Vincent Aboubakar n’avait pas vendangé une occasion en or, à la 8ème minute. Bien servi en profondeur plein axe par Joël Matip, l’attaquant de Valenciennes a dribblé Kadiaba, le portier congolais, avant de faire preuve d’une maladresse incroyable. Seul face au but vide, il n’a pas pu cadrer son tir. Un manque de réussite qui va visiblement rendre furieux Volker Finke, qui le remplacera précipitamment à la 37ème minute, pour faire entrer Yannick Ndjeng.
Si l’occasion de Vincent Aboubakar a permis de ralentir la fougue des Congolais, la sanction de Volker Finke est incompréhensible. Jusqu’à sa sortie, Vincent Aboubakar était le plus percutant sur le front de l’attaque camerounaise. Yannick Ndjeng assez limité sur le plan technique a moins apporté à son équipe. Toutefois, contrairement é l’équipe qui a débuté le match à Lomé, les Lions en jouant dans un système de jeu en 4-3-3 a mieux occupé rationnement le terrain. La bataille du milieu de terrain a été vite gagné par les Camerounais, très présent de la récupération, à l’image d’Enoh Eyong, mais comme toujours, très limité quand il s’agit d’offrir la dernière passe. La plus belle note du match, côté camerounais, est à mettre à l’actif de Nicolas Nkoulou, qui a grâce à sa science du placement, intercepté de nombreux ballons et gagné plusieurs duels.

Les Congolais, accompagné par un public survolté, ont été très timorés par l’enjeu. Les hommes de Claude Le Roy se sont montrés rarement dangereux. Charles Itandje a passé un après-midi presque tranquille. A l’heure du décompte de cette journée, l’équipe du Togo est éliminée de la course pour le mondial 2014. Les Eperviers, battus 2-0 ce 15 juin 2013 à Tripoli, ne peuvent plus rattraper les Libyens, premiers au classement du groupe I avec 9 points, devant le Cameroun qui en compte sept points. La Libye disputera la qualification pour le dernier tour des éliminatoires avec le Cameroun, dans un match qui s’annonce explosif.

Une phase du match
journalducameroun.com )/n
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut