Société › Société

Emmanuel Olivier Nkot : «L’eau véritable danger pour les consommateurs»

Le doctorant en chimie des matériaux minéraux à l’Université de Yaoundé I au Cameroun parle des composantes de l’eau

Quelles sont les composantes qui doivent être réunis pour qu’on dise d’une eau qu’elle est potable ?
Une eau potable doit être incolore, inodore et sans saveur. S’agissant des composantes, une eau potable doit contenir un certain nombre de substances en l’occurrence le calcium, le magnésium, le chlorure, le bicarbonate, le nitrate et bien d’autres, maintenant tout dépend de la concentration. L’eau minérale dont la marque est bien connue au Cameroun et dont je préfère taire le nom, par exemple est salée par rapport à l’eau du robinet ceci est du au fait que les doses de substances ne sont pas les mêmes. Toujours est-il que les différents intervenants dans le domaine de l’alimentation en eau dans notre pays doivent s’assurer que l’eau distribuée est conforme aux exigences de santé publique.

Est-ce qu’une eau de couleur jaunâtre comme celle qui coule ces derniers mois de nos robinets est forcément de mauvaise qualité ?
La limite maximale acceptable de la couleur est inférieure ou égale à 15, unité de couleur vraie (Ucv). Il faut savoir que l’eau destinée à la consommation humaine ne doit pas être colorée. Cette couleur jaunâtre de l’eau qu’on observe pourrait s’expliquer par plusieurs paramètres : d’abord elle résulte de la présence des matières organiques en suspension (argiles, limon, particules organiques, plancton, organismes microscopiques). Cette couleur peut aussi être due à une dégradation de l’eau au contact des canalisations : corrosion des métaux, remise en suspension des dépôts. Tout ceci a de nombreuses conséquences sur la santé de l’homme. Une bonne coagulation-floculation-décantation-filtration permettrait d’atteindre de bons rendements d’élimination.

Parlons un peu de la potabilité de l’eau minérale.
Quand on parle de l’eau minérale, on parle d’une eau enrichie en sels de calcium, de magnésium, et autres par opposition à l’eau douce. Cette eau est préférable à l’eau douce qui, elle n’est pas enrichie en sels. Pour revenir à l’eau minérale, les sels contenus dans ce genre d’eau permettent de couvrir un tiers des besoins quotidiens de l’homme. Par ailleurs, il est admis qu’une eau dure ou minérale assure une protection vis-à-vis des maladies cardiovasculaires. Mais, comme toute chose a une durée de vie, l’eau minérale peut se détériorer après sa date de péremption. On pourrait penser au matériel de conservation, à la décomposition de l’eau pour produire des radicaux libres qui sont très dangereux pour la santé de l’homme.

Du point de vue de leur exposition à toute sorte d’intempéries, l’eau en sachet et l’eau vendue dans des récipients en bordure de route représentent-elles un danger pour les consommateurs ?
Il faut déjà comprendre que l’eau en sachet et l’eau vendue dans les grands récipients en bordures de la route sont d’une grande utilité pour certaines populations qui n’ont pas un accès facile à ce liquide précieux qu’est l’eau. Seulement, les conditions de conservation, de distribution et de production de cette eau font de ces eaux un véritable danger pour les consommateurs. Ces eaux sont exposées à toute sorte d’intempéries : le soleil, la pluie, la poussière.

Quelles sont les maladies qui peuvent être causées par une eau de mauvaise qualité ?
La présence des germes dans cette eau constitue un facteur de risques pour l’apparition de troubles gastro-intestinaux, diarrhées, vomissements. L’absence de fluor par exemple dans cette eau favorise l’apparition des caries dentaires et pleines d’autres maladies.

Emmanuel Olivier Nkot
Journalducameroun.com)/n
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut