› Eco et Business

Emprunt obligataire du Cameroun: Près de 202 milliards de FCFA collectés

Le gouvernement se félicite de cette performance qui est la plus importante jamais réalisée dans la zone franc CFA

Satisfaction du gouvernement
Les chiffres exacts ne sont pas encore confirmés, mais selon des sources proches de l’opération, l’emprunt obligataire émis par l’Etat du Cameroun le 6 décembre 2010 dernier aurait permis la mobilisation de près de 202 milliards de Francs CFA. Une performance jamais atteinte dans le cadre d’une initiative du genre dans la zone franc CFA. Satisfaction du Ministre camerounais des finances, Lazare Essimi Menye. Le travail a été fait, nous sommes arrivés à destination. Le Cameroun est un performeur à respecter en ce qui concerne la capitalisation boursière, a-t-il déclaré. Les autorités ont fait savoir que plus de 800 personnes ont souscrit à l’acquisition des titres d’obligation dans une opération qui n’a duré que 15 jours. Aux investisseurs camerounais, se seraient ajoutés des français, des belges, des chinois et aussi certains en provenance des pays de la sous-région Afrique centrale. La publication le 28 décembre prochain du rapport des souscriptions par la commission des marché financiers est attendue. Le montant exact obtenu au terme de l’opération sera clairement énoncé. Le montant escompté ayant été dépassé, un comité devra siéger pour choisir les souscriptions qui seront retenues, en privilégiant les personnes physiques. Le montant additionnel sera rétrocédé aux banques. Les souscripteurs retenus pourront commencer à rentrer dans leurs droits dès la fin du mois de décembre 2012. Cet emprunt est certifié et sera remboursé sans qu’il y ait une intervention directe du Trésor, a rassuré Essimi Menye. L’information selon laquelle les banques se seraient fortement impliquées se confirme peu à peu. Jusqu’à mardi dernier nous étions à 190 milliards et le gouvernement tenait à ce que l’opération soit bouclée, seules les banques pouvaient jouer rapidement le jeu, nous a affirmé sous réserve de confirmation par la commission des marchés financiers, un observateur proche de l’opération.

Les banques grandes gagnantes de l’opération
Globalement, compte tenu des délais et du montant, les investisseurs privés particuliers ou entreprises, ne pouvaient pas avoir le temps de matériel de préparer leurs souscriptions. Cela nécessite qu’on vérifie beaucoup de choses, la comptabilité, la provenance des fonds, et de plus cela impliquera de fournir la situation fiscale, ce que peu d’entreprises étaient préparées à accepter nous a fait savoir un expert des marchés financiers. D’un autre côté de nombreux désaccords subsistent encore, entre les investisseurs privés entreprise et le secteur public au Cameroun. Les banques auraient ainsi souscrit pour plus de deux tiers de l’opération avec près de 160 milliards de FCFA. Des sources confirment aussi qu’elles ont fait intervenir pour les unes leurs maisons mères et pour d’autres leurs filiales, principalement en Afrique, pour mobiliser plus de fonds. Les compagnies d’assurance elles aussi se sont prêtées au jeu, faisant intervenir, pour certaines, leurs filiales en dehors du Cameroun, mais comme prévu à un niveau inférieur aux attentes. Ecobank SGBC et Afriland First Bank sont annoncées pour être en tête de l’opération, avec au total près de 90 milliards de titres achetés. Les banques sont donc les grandes gagnantes de cette opération. Elles toucheront pour les arrangeurs, des primes d’arrangement, et pour les placeurs, des commissions de placement avant de toucher les intérêts sur titre, qui représentent quand même un montant de près de 36 milliards de francs CFA à distribuer en 4 ans. Un délai à la limite du court terme, puisque les premiers intérêts et remboursement de capitaux devraient intervenir dès 2012 et 2013. L’emprunt obligataire rentre en vigueur dès le 29 décembre prochain. Ce n’est qu’à partir de cette date que débutera le décompte des intérêts.


Yawatani.com)/n
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut