› Eco et Business

Energie électrique: 400 MW supplémentaire pour le Cameroun en 2020

Un accord cadre relatif à l’exploitation du complexe hydroélectrique de Makay a été signé mercredi, entre le Minee et le groupe Platinum power, à Yaoundé

Encore cinq ans et le Cameroun bénéficiera d’une énergie supplémentaire d’environ 400 MW. Soit, en fin 2020. Ceci, grâce à l’aménagement du complexe hydroélectrique de Makay, dont le site est situé dans la région du Centre, département du Nyong et Kelle, sur le fleuve Nyong. Un accord cadre relatif à l’exécution de ce projet a été signé mercredi, 01 juillet 2015, entre le ministre de l’Eau et de l’Energie (Minee), Basile Atangana Kouna et le directeur du groupe Platinum power, Omar Belmamoun.

Entamé en janvier 2014 par la signature d’un protocole d’Accord entre Platinum power et la République du Cameroun, le projet d’aménagement du complexe hydroélectrique de Makay, d’une valeur de 500 milliards de F, permettra de développer la puissance énergétique du Cameroun.

Pour le directeur technique de l’entreprise Platinum power, Nabil Saïmi, cet ouvrage va «contribuer à faciliter l’accès à l’électricité en faveur de 6 millions de personnes en même temps qu’il fournira au Cameroun une énergie fiable, propre et renouvelable».

Au menu de l’accord conclu mercredi, trois principaux points: le développement, le financement et l’exploitation du complexe hydroélectrique de Makay ainsi que des infrastructures de transport d’électricité y associés.

Déjà, les levés topographiques ont été réalisés sur le site. Outre le plus en énergie électrique, le Cameroun bénéficiera de 3 000 emplois directs.

Le site de l’infrastructure est subdivisé en deux sous-sites, notamment, le site de Makay et Milly, appelés dans le cadre du projet Makay1 qui aura une capacité prévisionnelle comprise entre 210 et 250 MW et Makay 2 avec une capacité prévisionnelle de 150 MW.

Platinum power SA
C’est un opérateur indépendant de droit marocain d’électricité spécialisé entre autres dans la construction et l’exploitation de projets de production d’énergie à partir de sources renouvelables. Le groupe a pour principal actionnaire le fond d’investissement américain Brookstone partners.

Après le Maroc, la Côte d’Ivoire et le Sénégal où l’entreprise a développé un pipeline de près de 1 000 MW de projets hydroélectrique, éolien et solaire, elle souhaite actuellement s’établir au Cameroun. Au vue des estimations techniques, la première pierre du complexe sera posée en février 2017 et l’ouvrage, livré en 2020.


Droits réservés)/n


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé