Société › Société

Enquête: Que cherchent les camerounais dans les centres culturels étrangers ?

Au-delà de l’intérêt culturel, les camerounais y voient une ouverture vers l’étranger

D’après des informations recueillies à la direction générale du Centre Culturel Français (Ccf) de Yaoundé, ce centre avoisine 4000 adhérents. Un chiffre qui témoigne de l’engouement de plus en plus affirmé des camerounais pour les centres culturels étrangers. Il ne s’agit pourtant là que d’adhérents. Plusieurs autres camerounais bénéficient en effet des services offerts par les centres culturels étrangers présents dans la capitale camerounaise. Du Ccf au British Council en passant par l’Institut Goethe et le centre culturel espagnol, divers services sont en fait mis à la disposition du public. Il s’agit des cours de langue, des bibliothèques et médiathèques, des cybercafés, des espaces d’exposition artistique, des salles de spectacle, des centres d’information sur les études dans les pays étrangers, des cadres utiles au repos des usagers et même des emplois. Il ne s’agit en réalité là que d’une présentation non exhaustive de ces services.

Bourses d’études et voyages à l’étranger
Rencontré au Centre culturel espagnol, une jeune camerounaise qui a requis l’anonymat déclare sans sourciller : « il s’agit pour moi de voir dans quelle mesure, je peux trouver des bourses d’études ou d’autres facilités pour me rendre en Espagne ». « Quand on découvre que tu as du talent ici à l’Institut Goethe, on peut t’offrir des bourses » déclare un artiste. Comme eux, beaucoup de jeunes camerounais fréquentent ces centres dans l’espoir de bénéficier des facilités diverses. Pour les obtenir, d’aucuns sont conscients qu’il faut s’approprier la culture du probable pays d’accueil. Cette appropriation passe par la langue. Se faisant appeler Cooper, un jeune camerounais rencontré à l’Institut Goethe nous déclare qu’il s’est inscrit aux cours de langue pour avoir plus de chance d’obtenir une bourse scolaire. « Il n’y a pas vraiment de facilité de visa pour nous les apprenants mais, votre travail accompli pendant l’examen de langue peut vous aider à voyager » rapporte t-il.

Visibilité artistique
Dieudonné Fokou est artiste plasticien. Grâce au Centre culturel Français de Yaoundé, il a souvent obtenu les locaux du Centre pour effectuer ses expositions. « Je dois dire que le Centre m’a beaucoup aidé à me faire connaître. C’est ici que j’ai rencontré l’Allemand Schorch Ess avec qui nous avons réalisé d’autres expositions. Dans ce sens, je peux dire que ça m’a permis de faire un peu de publicité sur mes uvres » témoigne t-il. Si les centres culturels étrangers offrent une certaine visibilité au travail des artistes camerounais, ils leur permettent aussi de subir des formations. « Le Centre vit un rôle important dans la vie culturelle de la capitale » nous confie le directeur du Ccf de Yaoundé. « Nous développons des échanges artistiques, culturels et les rencontres entre le Cameroun et la France » affirme t-il.

Outre les artistes, les curieux se retrouvent généralement dans lesdits centres pour découvrir les oeuvres artistiques et culturelles qui y sont présentées. C’est le cas Michelle, étudiante. « Il m’arrive régulièrement de venir ici (au Ccf, Ndlr) pour voir les films qui sont annoncés. Parfois, ce sont des spectacles musicaux et des pièces de théâtre que je souhaite regarder. Et même, les conférences animées par les universitaires et écrivains m’intéressent. Bref, je suis une passionnée de culture et le Ccf me permet de vivre pleinement cette passion » affirme t-elle. Mais aussi, les emplois offerts par lesdits centres profitent à certains camerounais. L’on recense pas moins de 20 camerounais qui travaillent au Ccf nous y a-t-on révélé. Ils sont secrétaires, bibliothécaires, agents d’accueil, de sécurité, d’entretien et occupent d’autres postes.

Les Centres culturels étrangers ne cessent désormais plus de drainer des foules. Chacun y trouvant son intérêt.


journalducameroun.com)/n
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut