Société › Société

Enquête sur la stigmatisation de la femme au Cameroun: l’Ins livre son rapport

Dans un rapport publié par l’Institut national de la statistique, en 2014, 11,4% des femmes contre 1,0% d’hommes ayant entre 15 et 49 ans ont été mariées ou ont vécu en union avant d’avoir 15 ans

La femme camerounaise continue d’être dans son pays victime d’un manque de considération et de pratiques déshonorantes, selon les extraits d’un rapport que vient de publier l’Institut national de la statistique (INS).

Selon cette enquête par grappes à indicateurs multiples (MICS5), réalisée en 2014 en collaboration avec le ministère de la Santé publique dans le cadre d’un programme mondial et qui a porté sur un échantillon de 10.213 personnes, 11,4% des femmes contre 1,0% chez les hommes ayant entre 15 et 49 ans ont été mariées ou ont vécu en union avant l’âge de 15 ans.

Sur la différence d’âge entre conjoints, le pourcentage de jeunes femmes mariées ou en union, et dont le conjoint est de 10 ans plus âgé qu’elles, est de 42,5% chez les 15†19 ans, et de 39,3% chez les 20†24 ans.

Dans le même ordre d’idées, 11,4% d’entre elles ont été mariées ou en union avant l’âge de 15 ans, et 36,0% l’ont été avant leurs 18 ans.

En matière du statut marital, 24,1% des Camerounaises sont en union polygamique chez les 15-49 ans.

Sur les attitudes vis†à†vis de la violence domestique et visant les personnes de 15†49 ans, 36,1% des femmes et 39,0% des hommes estiment qu’il est justifié qu’un mari frappe ou batte sa femme au moins parce qu’elle sort sans le lui dire, néglige les enfants, se dispute avec lui, refuse d’avoir des rapports sexuels avec lui, ou brûle la nourriture.

Sur le taux de prévalence de contraception elles sont 34,4%, âgées entre 15 et 49 ans, mariées ou en union, qui utilisent ou dont le partenaire utilise une méthode traditionnelle ou moderne.

Au plan des indicateurs d’éducation par sexe, l’enquête de l’INS fait état de disparités criardes en défaveur des femmes aussi bien dans la préparation que dans la fréquentation, aussi bien dans le primaire que le secondaire.

La femme camerounaise en quête de considération.
Droits réservés)/n



À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Retour en haut
error: Contenu protégé