International › APA

Enseignement, économie et sport au menu des quotidiens marocains

Les quotidiens marocains parus ce jeudi se focalisent sur nombre de sujets notamment la loi-cadre sur l’enseignement, la simplification des procédures de remboursement de la TVA et la finale-retour de la LDC entre le WAC et l’EST.+Aujourd’hui le Maroc+ souligne que l’adoption en commission de la loi-cadre sur l’enseignement est un pas important sur la voie de la réforme tant attendue. « Mais ce n’est que le premier pas », écrit-il.

La publication explique ainsi que ce texte est important car la loi-cadre permettra de déconnecter progressivement la conduite de la réforme, en particulier, et le système éducatif de manière générale des aléas politiques et partisans.

« C’est un bon outil pour que, une fois mise en marche, la machine soit verrouillée sur une cible et des objectifs », estime-t-il.

Cependant, poursuit le quotidien, malgré le verrouillage à travers la loi-cadre, l’opérationnalisation de la réforme restera toujours à la merci des aléas politiques et partisans parce qu’elle en dépendra financièrement et administrativement.

+L’Economiste+ révèle que l’administration des Impôts vient de publier une note de service dans laquelle elle précise les modalités d’application de la mesure de remboursement de la TVA qui ne s’adresse pour le moment qu’aux entreprises dont les comptes sont certifiés par un commissaire aux comptes, quel que soit son chiffre d’affaires.

Désormais, elles n’auront plus à présenter la liasse des documents exigés jusque-là. «Il suffit que les comptes de l’exercice clos précédant le trimestre concerné par la demande de remboursement TVA soient certifiés, sans réserves, par un professionnel habilité à exercer le commissariat aux comptes», écrit le journal qui précise que la mesure générerait de l’activité supplémentaire aux commissaires aux comptes.

Si le nombre de documents a fortement diminué, il faudra cependant que les demandes de remboursement soient accompagnées des relevés récapitulatifs justifiant le chiffre d’affaires réalisé en exonération ou en suspension de la TVA.

A cela il faut ajouter, comme le souligne le quotidien, les relevés récapitulatifs justifiant les achats de biens et services, les livraisons, les façons et les travaux effectués à l’intérieur, les achats à l’importation ainsi que les achats réalisés en admission temporaire, en suspension ou en exonération de la TVA.

Côté sport, +Al Akhbar+ rapporte que le président de la Confédération africaine de football (CAF), Ahmad Ahmad, tient à faire rejouer la finale retour de la Ligue des champions africaine. Le Malgache est même prêt à aller défendre cette unique option devant le Tribunal arbitral du sport (TAS) qui planche sur le dossier en ce moment.

Selon le journal l’édition, le président de la plus haute instance footballistique du continent compte, coûte que coûte, défendre sa décision prise concernant cette finale retour-interrompue à cause de l’absence de VAR et de sécurité.

Dans une interview accordée au site «Inside World Football», Ahmad Ahmad justifie la décision prise le 5 juin dernier. Le président de la CAF explique, une nouvelle fois, que les conditions sécuritaires ne permettaient pas de continuer la rencontre. C’est pour cette raison, particulièrement, qu’il a lui-même décidé de mettre fin au match. Il dit qu’il l’a fait par peur pour la sécurité de toutes les personnes qui étaient au stade ce soir-là.



À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Retour en haut
error: Contenu protégé