› Eco et Business

Enseignement supérieur au Cameroun : l’ESSEC a 30 ans

L’association des étudiants de cette école mobilise ses membres à la faveur d’une série de manifestations

L’Association des Etudiants de l’Ecole Supérieure des Sciences Economiques et Commerciales (AE ESSEC), a procédé lundi, 1er avril, au lancement officiel de ses activités pour le compte de l’année académique 2008-2009. Au menu de cette semaine d’activité jusqu’à samedi, 04 avril, des journées promotionnelles des différentes filières de l’école, des expositions des clubs, des causeries éducatives sur le système LMD (licence – master – doctorat). Il est aussi question pour les organisateurs, de créer une plate forme d’échange entre les associations, clubs de l’école et leur cible. Cette semaine devra en outre servir de plate forme, à un échange constructif entre professionnels et étudiants, dans l’optique de mieux promouvoir leur compétence et leur activité (savoir, savoir faire et savoir être). Dans le même ordre d’idée, l’AE ESSEC entend regrouper les étudiants des institutions d’enseignements supérieurs du pays, mais également ceux de la sous région de communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC). Cette semaine d’activités de l’association des étudiants de l’ESSEC, est également l’occasion pour ceux-ci, d’interpeller l’administration sur certaines difficultés.

La cohabitation entre l’ESSEC et les facultés créée la confusion
Sortis fraîchement de l’ESSEC, les étudiants doivent en effet, faire face à la rude compétitivité sur le marché de l’emploi. Ils doivent se battre avec leurs camarades issus des multiples institutions et centres de formations professionnelles, ainsi que ceux des filières de formation en gestion des autres institutions universitaires du Cameroun. Autre difficulté, le brouillard qui existe au sein de l’opinion publique qui a du mal à faire le distinguo entre les formations offertes par l’ESSEC et celles offertes par les facultés des sciences économiques et de gestion des universités camerounaises. Dans le même ordre d’idée, l’on se serait attendu à une séparation entres l’école et les autres facultés de l’université, mais non. Au sein du campus I de l’ESSEC sis au carrefour Ange Raphaël, l’école est contrainte de cohabiter avec certaines facultés de l’université. Une situation qui créée une véritable confusion et rend difficile la différenciation des étudiants de l’école de commerce, de ceux des facultés.

Par anticipation, notons que la grande apothéose des manifestations de l’AE ESSEC, est annoncée pour le mois de juin prochain. Mois qui sera marqué par la célébration de la journée de l’entreprise prévue du 13 au 20 juin sous le thème : APE, crise financière et pérennité de l’entreprise camerounaise. Cette journée de l’entreprise va également coïncider avec la célébration du 30é anniversaire de l’ESSEC. Depuis sa création en 1979 au sein de l’ancien centre universitaire de Douala, l’ESSEC s’est vue assigner la mission de fournir aux entreprises nationales et internationales, des cadres bien formés et aptes à gérer celles-ci. La preuve, elle fait partie des 9 établissements de l’université de Douala. Elle comporte 6 filières de formation (LESC, MEPA, MBA, MPOM, DOCTORALE, MPGEP). Ces filières sont regroupées en cours du jour et du soir, et dispose également d’une association qui regroupe ces étudiants. Depuis 30ans, l’école offre une formation de qualité aux étudiants.


blog.myprof.fr)/n


L’Info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé