Société › Société

Enseignement supérieur: Satisfaction des boursiers camerounais de Chine

Les étudiants bénéficiant d’une bourse d’étude dans ce pays, se disent satisfaits de la régularisation de leur situation

Crise définitivement passée.
Le problème des arriérés de bourses des étudiants camerounais en chine est désormais résolu. L’annonce a été faite dans un communiqué de l’association des étudiants camerounais de chine. Nous voulons par la présente lettre, faire savoir que nos compléments de bourses, 24 mois réclamés au départ ont été entièrement épongés. En effet, suivant une série de décisions du MINESUP (ministère de l’enseignement supérieur) parvenues à l’ambassade du Cameroun à Pékin en mi-juin et début Juillet 2011 à l’intention de la communauté boursière, le payement effectif de tous les arriérés est désormais chose faite, peut on lire dans le communiqué. L’association se dit convaincue de ce que le chef de l’Etat aurait joué un rôle essentiel dans la résolution de leur problème, sans le citer nommément. L’association a aussi adressé ses remerciements aux médias locaux camerounais, dont elle pense que la force de communication a permis d’attirer l’attention. Nous tenons à exprimer notre reconnaissance et notre gratitude à l’endroit de tous les medias qui nous ont soutenus dans ce combat en faisant écho de la revendication de nos droits. Même si nous avons des raisons de penser que le payement inédit de ces arriérés a été ordonné par la voix la plus autorisée au Cameroun, votre contribution pour la résolution de ce problème qui perdure depuis des années a été pour nous d’un apport capital, et nous vous en sommes très reconnaissants poursuit le même communiqué.

. Mais des petits soucis subsistent
On semble être à la fin d’un long bras de fer qui a débuté depuis la fin de l’année 2010. Près de 150 étudiants tous originaires du Cameroun apprenait-on, avaient manifesté leurs frustrations suite au non-paiement par le gouvernement camerounais de leurs allocations. Le retard s’est accumulé pour atteindre 24 mois vers le mois d’avril 2011. Des rumeurs faisaient état de ce que les sommes avaient été détournées. Les médias ont été saisis et le scandale des bourses des étudiants camerounais en Chine a éclaté. Nous avons été consternés de réaliser qu’un an et demi après, nous n’avions toujours pas perçu la part camerounaise de nos bourses affirme une étudiante. Heureusement que les chinois respectent leur part d’engagement, nous n’aurions pas survécu affirmait alors Louis Marie Ebanga le président de cette association. La crise est passée, mais des légers soucis demeurent. La question liée au payement des indemnités de transport (MCO) pour les étudiants finissants chaque année reste encore non élucidée. Quant à la régularité du payement des compléments de bourse à l’avenir, nous sommes en droit de penser et au bénéfice du doute, que le Ministère de l’enseignement supérieur a pris des mesures nécessaires pour résoudre définitivement le problème indique enfin le communiqué. Dans le même temps, l’argent remis par le chef de l’Etat lors de son passage récent en Chine n’aurait pas encore été distribué. Depuis le 21 juillet l’ambassadeur n’a pas encore fait signe et nous attendons sa réaction qui tarde à venir a déclaré un des étudiants, joint par mail.

Image d’illustration
Google images)/n



À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Retour en haut
error: Contenu protégé