Société › Société

Enseignements secondaires: 159 fraudeurs sanctionnés

Les concernés, enseignants et candidats aux examens officiels, sont interdits de salles pendant trois sessions et feront l’objet de poursuites judiciaires

Une liste de 159 fraudeurs a été rendue publique sur décision du ministre de l’Enseignement secondaire (Minesec), Jean Ernest Massena Ngalle Bibehe. Il s’agit de candidats, de correcteurs, des chefs d’établissement, des préfets des études, des censeurs, des examinateurs, des surveillants des surveillants, des chefs de centre, des membres de jury ou des tierces personnes.

Les concernés ont été épinglés dans les sous-centres d’examen de Yaoundé, Douala, Akonolinga, Mfou, Okola, Bafoussam, Bayagam, Bagangté, Nkongsamba, Bamenda, Bokito, Dschag et Foumbot.

Les motifs : inscriptions frauduleuses, substitution de candidat, faux et usage de faux, falsification de documents officiels, corruption, non-respect des textes, surveillance partisane, rançonnement et intimidation des candidats. Les concernés, sanctionnées, ne pourront participer aux sessions d’examens officiels de 2016, 2017, et 2018.

« La chaine d’intervenants aux examens aura un exemplaire de la décision signée par le ministre de l’Enseignement secondaire, et à tous les niveaux des vérifications seront faites. A l’office du baccalauréat, nous avons des bases de données qui dépouillent ces cas avant l’édition des listes provisoires ou définitives des examens », a indiqué le directeur de l’Office du baccalauréat, Zacharie Mbatsogo.

Comme autre mesure prévue pour empêcher une récidive des personnes sanctionnées, Zacharie Mbatsogo, ajoute que : « nous serons toujours obligés de rester vigilants. Quand bien même on les intègrera de nouveau dans nos examens, il y’aura toujours une attention spéciale que les intervenants déploieront à leur égard ».

Ces cas surviennent après des sanctions infligées à 46 candidats et examinateurs du Brevet d’études du premier cycle (BEPC), du Certificat d’aptitude pédagogique professionnelle (CAP) et du Certificat d’aptitude pédagogique d’instituteurs de l’enseignement maternel et primaire (Capiemb).


Droits réservés)/n
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut
error: Contenu protégé