› Eco et Business

Entrepreneuriat : le Prix Pierre Castel 2022 est ouvert

Ahmadou Wadiri, Prix Castel 2021

 

Pour cette édition, le concours est disponible dans les pays ci-après : Algérie, Burkina Faso, Cameroun, Côte d’Ivoire, Madagascar, République Démocratique du Congo.

Le Prix Pierre Castel a pour ambition d’identifier et de soutenir de jeunes entrepreneurs qui, à travers leurs projets dans les domaines de l’agriculture et de l’agro-alimentaire, contribuent au développement social et sociétal de leur pays.

Initié en 2018, ce concours créé pour accompagner l’entrepreneuriat agricole africain, identifie et soutien de jeunes entrepreneurs.es agricoles dont les activités contribuent activement au développement socio-économique et environnemental de leur pays.

Cette 5ème édition du Prix est organisée dans 6 pays africains : Algérie, Burkina Faso, Cameroun, Côte d’Ivoire, Madagascar et République Démocratique du Congo.

Le Prix Pierre Castel 2022 récompensera 36 entrepreneurs (6 par pays). 1er lauréat : 15 000 € soit plus de 9 millions de F, un parrainage et un programme de coaching. 2nd lauréat : 10 000 €, donc un peu plus de 6 500 000F, un programme de coaching. 4 finalistes : Accès à des formations entrepreneuriales certifiantes en e-learning avec le Centre du Commerce International de Genève (ITC).

Les visages camerounais de ce Prix

Depuis son lancement en 2018, ils sont 4 à avoir remporté cette distinction visant à encourager les agro-entrepreneurs. Ceux-ci se sont distingués face à plusieurs autres projets avec des concepts innovants. Ce qui leur a valu, une dotation financière, un accompagnement professionnel et même des formations.

En 2018, Flavien Kouatcha a été le premier a remporté le Prix Pierre Castel avec son entreprise « Save Our Agriculture », spécialisée dans l’aquaponie. Ce procédé moderne permet de produire des légumes et du poisson frais sans engrais chimiques en ciblant un marché de filières courtes par l’installation de kits chez les particuliers.

Dr Diane Mfondoum décroche le Prix Pierre Castel, édition 2019, grâce à son projet « Tisane au Moringa ». Médecin de formation diplômée de la Faculté de médecine et des sciences biomédicales de l’Université de Yaoundé I.

En 2020, grâce à sa société Mboa Snackery Sarl, qui produit et vend des chips de plantain, Delors Leuwing Ngounouo monte au podium. Pour ce qui est de sa trajectoire, Delors Leuwing Ngounouo est un jeune ingénieur, titulaire d’un diplôme conjoint de Licence Gemeinsamer – Bachelor of Science spécialité Génie Mécanique, obtenu en 2013 à l’université de Lorraine en Allemagne

2021, le Riziculteur Camerounais Ahmadou Wadiri remporte le Prix. Cet entrepreneur de 44 ans basé à Yagoua, dans l’Extrême-Nord du Cameroun est à la tête d’une coopérative regroupant plus de 300 producteurs de riz, cet entrepreneur agricole et ses collègues mettent sur le marché, chaque année, environ 25 000 tonnes de riz commercialisées sous la marque « Nouria ».

Une cagnotte de plus de 52 millions FCFA dédiée au Cameroun en 4ans

Dans le cadre de ce projet, les organisateurs ont à chaque édition dédiée 15 000 euros soit environ 10 millions FCFA à chaque lauréat et 5000 euros soit plus de 3 millions FCFA pour chaque second lauréat.  En plus de la dotation financière, les lauréats bénéficient d’un  accompagnement professionnel.

En 2018, Flavien Kouatcha a bénéficié du parrainage d’André Siaka, PDG de Routd’Af. Dr Diana Mfondoum a, pour sa part été accompagné par l’Institut Européen de Coopération et de Développement (IECD) ainsi que du parrainage de Me Jacques Jonathan Nyemb, Avocat aux Barreaux de Paris et du Cameroun.

2020, Delors Leuwing Ngounouo a été suivi par Jules-Alain Njall Bikok, associé chez Mazars qui selon les organisateurs du concours devrait « apporter sa longue et riche expertise dans les domaines de la Comptabilité, du Juridique et de la Fiscalité au développement de Mboa Snackery’s Sarl ».


À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé