› Société

Entretien routier : la ministre Ketcha Courtès menace des entreprises de BTP

Des travaux d'entretien routier.

Elles ont désormais deux mois pour livrer des chantiers contractés depuis 2013. Faute de quoi leurs contrats seront résiliés et leur nom suspendu de la commande publique.

La colère de Célestine Ketcha Courtès est contenue dans un communiqué rendu publique ce 18 février. La ministre de l’Habitat et du Développement urbain (MINHDU) constate que de nombreuses entreprises évoluant dans l’entretien routier, pour le compte du Fonds routier, « continuent à soumissionner chaque année alors qu’elles détiennent dans leur portefeuille plusieurs marchés inachevés ».

Des entreprises qui pour la plupart, sont attributaires de plusieurs marchés depuis 2013, mais qui peinent à les livrer. Les retards observés « plombent les résultats du Ministère de l’Habitat et du développement urbain dans la mise en œuvre des projets du guichet entretien du Fonds routier », fait savoir la ministre.

D’où cette mise en demeure : toutes les entreprises qui accusent du retard dans la réalisation des chantiers confiés sont invitées « à prendre les dispositions pour achever dans un délai de deux mois à compter de date de publication du présent communiqué ».

Elles doivent par ailleurs s’engager à soumissionner selon leurs capacités à tenir les délais. Faute de quoi leurs marchés « seront systématiquement résiliés et les noms des concernés communiqués au MINMAP (Ministère des Marchés publics) pour suspension de la commande publique ».

La ministre annonce par ailleurs qu’elle poursuit ses descentes sur les chantiers, sur l’ensemble du territoire national.

Zapping CAN 2019
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut
error: Contenu protégé