Santé › Actualité

Epidémie: le choléra fait son apparition dans la région de l’Adamaoua

En 24 heures, 11 personnes ont trouvé la mort dans le village Pangar, arrondissement de Ngaoundal, département du Djerem

Le Secrétaire d’Etat à la santé publique a présidé ce jeudi, 05 mai 2010, une réunion de mise au point de la situation du choléra dans la région de l’Adamaoua, après que quelques cas aient été signalés à Pangar dans le département du Djerem. La région de l’Adamaoua jusque là épargnée par le choléra, vient ainsi d’être touchée. En moins de 24 heures, 11 personnes ont trouvé la mort à Pangar dans l’arrondissement de Ngaoundal, département du Djerem, région de l’Adamaoua. C’est en effet pour faire face à cette situation que le Secrétaire d’Etat à la santé publique est venu personnellement dans la région de l’Adamaoua.

De la réunion de mise au point que le Secrétaire d’Etat à la santé publique, Alim Garga Hayatou a présidé ce lundi dans la salle des cérémonies de la délégation régionale du tourisme, l’on retiendra que la situation est sous contrôle. Le cas spécifique de Pangar a d’ailleurs été exposé par le préfet du Djerem qui dira que dans ce village, la situation a été maîtrisée. Il est d’ailleurs réconfortant de noter que depuis le 28 avril, aucun nouveau cas n’a été détecté, de même qu’aucun nouveau décès n’a été enregistré. Au cours de cette réunion à laquelle prenait également part le gouverneur de la région de l’Adamaoua, le délégué régional de la santé publique a présenté la situation générale du choléra dans la région. [i la lutte contre le choléra est une lutte multisectorielle et il ne faudrait pas que l’on pense que c’est seulement le ministère de la santé qui doit lutter contre le choléra.

Et qui dit multisectoriel dit ministère de l’eau et de l’énergie, les municipalités et tous les autres secteurs apparentés, a-t-il souligné. Selon les chiffres communiqués au cours de cette rencontre, il ressort que sur les 26 personnes affectées par le choléra et conduites dans des formations hospitalières, certaines sont complètement guéries, bien que d’autres soient encore en cours de traitement. A cet effet Alim Garga Hayatou a tenu à saluer les initiatives et les moyens locaux déployés sur le terrain pour sauver des vies. Après avoir rappelé les mesures de prévention de la maladie telles que le respect scrupuleux des règles d’hygiène, le Secrétaire d’Etat à la santé publique a relevé que la riposte doit être permanente et graduelle.

Salle de cérémonies de la délégation régionale du tourisme
journalducameroun.com)/n


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé