Santé › Actualité

Cameroun : comment prévenir la transmission du choléra

(c) Droits réservés

Le Choléra est une maladie qui se manifeste par la diarrhée et les vomissements. Une hygiène stricte permet de la prévenir.

Le Cameroun fait face à une résurgence de choléra, une maladie diarrhéique dont on peut mourir en quelques heures seulement. 38 cas de choléra ont été enregistrés depuis le début du mois, dont quatre se sont soldés par un décès. Les zones affectées sont : Garoua 2, Golombe, Guider et le Mayo-Oulo. Journalducameroun.com vous propose quelques gestes recommandés par des médecins pour éviter la contagion.

Le choléra provoque des diarrhées aqueuses aiguës chez les personnes affectées. Elle est causée par la consommation d’eau ou d’aliments souillés par le bacille Vibrio cholerae. Une absence d’hygiène peut favoriser la propagation de cette maladie. Selon l’Organisation mondiale de la santé, La transmission du choléra est « étroitement liée à un accès inapproprié à l’eau potable et à des installations d’assainissement.»

L’institution recommande une « amélioration de l’approvisionnement en eau, de l’assainissement et de l’hygiène et les vaccins anticholériques oraux ». Il s’agit dans le détail, de consommer de l’eau potable et d’utiliser des latrines inaccessibles aux mouches et aux animaux.

Le ministre camerounais de la Santé appelle au lavage systématique des mains avec du savon après avoir salué des gens ou après être allé aux toilettes… La préparation et la conservation des aliments à l’abri des insectes et des animaux.

D’un autre côté, la manipulation  des matières fécales humaines doit être entourée des mesures de précaution. Il en est de même des cadavres de personnes décédées des suites de choléra.

Les médecins recommandent par ailleurs l’allaitement maternel pour prévenir les risques de contagion chez les nourrissons. Ils appellent par ailleurs à se rendre rapidement à l’hôpital en cas de diarrhée ou de vomissements persistants.

 

À LA UNE
Retour en haut