Sport › Football

Equipements sportifs: Mouelle Kombi demande des comptes à la Fécafoot

Cérémonie de présentation des équipements Le coq sportif en juin dernier. (c) Droits réservés

L’insuffisance des équipements sportifs lors des grandes compétitions, le port par les sélections nationales de manière intermittente des équipements estampillés «Le Coq» ou «Puma» inquiètent le Minsep.

Ça continue de jaser dans le milieu du sport. Alors que la guéguerre entre Fédération camerounaise de football (Fécafoot) et Ligue de football professionnel, est loin d’avoir livré tous ses secrets, les problèmes d’équipements des sélections nationales reviennent sur le tapis.

Dans une correspondance datée du 22 octobre, le ministre des Sports et de l’Education physique (Minsep), Narcisse Mouelle Kombi demande des clarifications au président de la Fécafoot au sujet des équipements sportifs. «Depuis la déclaration de la rupture du contrat entre la Fécafoot et la firme Puma et l’annonce de l’arrivée d’un nouvel équipementier, en l’occurrence Le coq sportif […], l’on observe, lors des matches officiels ou des séances d’entraînements, pour certaines, une tenue vestimentaire sur laquelle est apposé le logo de la marque Le coq sportif, et pour d’autres, celui de la marque Puma et même parfois la combinaison des deux», déplore le Minsep. Il fait par la suite remarquer que lors de certaines compétitions internationales, les équipements se sont avérés insuffisants pour les équipes nationales concernées.

Une «situation ambiguë» qui selon lui, pourrait être préjudiciable à l’image du pays au regard des textes. En rappel, la Fécafoot et le Coq sportif ont annoncé leur partenariat en avril dernier. Une collaboration qui a fait beaucoup jasé. Par la suite, la signature d’un pré contrat entre les deux parties est intervenue.



À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Retour en haut
error: Contenu protégé