Société › Société

Est-Cameroun: une cohabitation fragile entre réfugiés et autochtones

La région accueille la majorité des 200 000 Centrafricains qui ont traversé la frontière. Comment la vie s’organise avec des populations locales parfois démunies: Webreportage

Depuis décembre 2013, près de 200 000 Centrafricains ont traversé la frontière camerounaise pour fuir les meurtres, les viols et la terreur qui régnaient dans leur pays. Si en 2015 la situation semble s’apaiser, les familles qui ont tout laissé derrière elles pour se réfugier au Cameroun ne semblent pas encore prêtes à prendre le chemin du retour. Il faut donc cohabiter.

Cliquer sur l’image pour visionner le webreportage.


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé