› International

États-Unis: Barack Obama, quatre ans de plus!

Les américains ont en majorité renouvelé leur confiance au président sortant Barack Obama. Ils l’ont préféré au républicain Mitt Romney qui se présentait pour la première fois

« Quatre ans de plus » ! Le président sortant des États-Unis l’avait demandé aux américains. Il l’a obtenu. Ce mardi 06 novembre, après une journée de vote pour les américains, mais aussi une journée marathon pour les candidats – qui ont le droit de faire campagne le jour du vote – les résultats presque définitifs ont accordé la victoire du camp démocrate de Barack Obama. Il a remporté la quasi-totalité des États décisifs, s’imposant en Virginie, dans le Colorado ou encore en Pennsylvanie. Même l’Ohio sur lequel les projecteurs étaient braqués mardi, à cause du vote indécis de ses ressortissants, a été gagné par Barack Obama, lui assurant une victoire. C’est par tweet que Barack Obama a confirmé sa victoire mardi en soirée : « Tout ceci est arrivé grâce à vous. Merci », « nous sommes tous ensemble. C’est comme ça que nous avons fait campagne et c’est ce que nous sommes. Merci. -bo » déchaînant la joie de ses partisans qui, jusqu’à la fin, ont eu peur de passer à coté de cette victoire.

Il faut dire que l’écart entre les deux rivaux est très faible. Selon des spécialistes, il risque d’être inférieur aux 2,4 points qu’avaient obtenu Georges W. Bush lors de sa réélection en 2004. On est évidemment loin de l’écart historique de 8 points qu’avait Barack Obama face à John Mc Cain en 2008. Score serré, campagne difficile pour le président sortant qui débute sa campagne à l’été 2012 dans la disgrâce. Son bilan économique n’est pas glorieux, le pays connaît une flambée du prix de l’essence, et même s’il a mené avec succès la réforme du système de santé, beaucoup d’américains semblent ne pas la comprendre. De plus, dans le contexte de crise, les grands thèmes comme l’environnement ou l’immigration devront attendre, relayant aux calendes grecques les espoirs de nombreux américains ou étrangers vivant sur le territoire. La campagne aura été rude, les sondages donnant parfois Mitt Romney gagnant, Barack Obama Obama aura eu besoin de mettre en avant son charisme une fois de plus, en demandant aux américains de lui permettre d’aller au bout de ses chantiers.

Exemple de démocratie, le perdant du jour, Mitt Romney a félicité le candidat gagnant. Il a déclaré ce mercredi qu’il avait appelé le président Barack Obama pour reconnaître sa défaite et le féliciter pour sa réélection. En direct de son Quartier général à Boston, il a déclaré « Je lui souhaite le meilleur, c’est un moment de défis pour les États-Unis et je prie pour que le président remporte le succès pour guider notre nation ». Le président, en retour, dans le discours prononcé après sa victoire, a rendu hommage à son rival en déclarant vouloir « travailler » avec lui pour « faire avancer le pays » : « Nous nous sommes battus ardemment mais seulement parce que nous aimons profondément ce pays et parce que nous nous soucions si fortement de son avenir », a lancé Barack Obama. Le président américain a assuré qu’il revenait à la Maison Blanche « plus déterminé et plus inspiré que jamais (.) En dépit de toutes nos différences, la plupart d’entre nous partagent des espoirs pour l’avenir de l’Amérique », a encore proclamé le président des États-Unis devant des milliers de partisans en liesse qui criaient et l’applaudissaient à tout rompre et qui l’avaient accueilli par de bruyants « Four more years! » (Quatre ans de plus). De nombreuses personnalités et hommes politiques dans le monde ont réagi à cette victoire, que ce soient dans les réseaux sociaux ou dans les médias. On aura noté cependant moins de jubilation dans le monde comme ce fût le cas en 2008. Pour Barack Obama, ce sera donc quatre ans de plus , l’espoir en moins !

Dans son discours de victoire mardi 06 novembre, Barack Obama s’est voulu rassembleur
wort.lu)/n


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé