International › APA

Ethiopie : suspension du cessez-le-feu au Tigré

La décision prise par le Premier ministre, Abiy Ahmed, vise à arrêter l’avancée des rebelles du Front populaire de libération du Tigré (TPLF).Dans un communiqué publié mercredi, le chef du gouvernement éthiopien a déclaré que malgré le cessez-le-feu humanitaire unilatéral récemment déclaré au Tigré, le TPLF continue d’utiliser des enfants soldats en les droguant.

Or, « nos soldats sont tenus de protéger ces enfants. Le gouvernement éthiopien a montré au monde ses bonnes intentions pour le bien-être de la population de la région du Tigré », a écrit M. Ahmed.

Depuis samedi dernier, le gouvernement central a retiré ses forces des villes d’Alamata et de Korum. Le TPLF a affirmé avoir contrôlé ces zones par la force et tué plus d’une centaine de civils qui sont descendus dans la rue pour dénoncer la décision du gouvernement.

« Le gouvernement fédéral annonce qu’il est prêt à prendre toutes les mesures appropriées pour le bien-être des Ethiopiens et de la nation », a poursuivi el Pm Abiy Ahmed.

Selon lui, le peuple éthiopien a fait efforts en déclarant le cessez-le-feu pour donner une dernière chance à la paix.

« Mais fidèle à lui-même, le TPLF a préféré la violence à la paix. Il a démontré qu’il ne pouvait survivre sans s’engager dans un conflit. Le cessez-le-feu n’a pas pu porter les fruits escomptés en raison de personnes qui ne pouvaient pas apprécier les sacrifices que le gouvernement éthiopien a consentis pour le bien de la population du Tigré », a-t-il déploré.


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé